Nocturnes de la NativitéLien vers Homélie

NOCTURNES DE LA NATIVITE

(Matines)

À l'entrée de l'église, le célébrant chante :

Cél.    Ô Dieu, ouvre mes lèvres.

Ts.    Et ma bouche annoncera Ta louange.


 Il élève la voix d'un ton

Cél.    Ô Dieu, ouvre mes lèvres.

Ts.      Et ma bouche annoncera Ta louange.


 Il élève la voix d'un ton

Cél.    Ô Dieu, ouvre mes lèvres.

Ts.      Et ma bouche annoncera Ta louange.


Cél.    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,

Ts.      Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et aux siècles des siècles. Amen.



INVITATOIRE


Antienne

 Le Christ est né pour nous, venez, adorons-le.

Ts.      Le Christ est né pour nous, venez, adorons-Le.


Psaume 95, 1-6

V.      Venez, célébrons avec joie le Seigneur, chantons la force de notre salut.

          Présentons-nous devant Lui avec des louanges et dans nos cantiques, acclamons-Le.

Ts.      Le Christ est né pour nous, venez, adorons-Le.


V.      La mer est à Lui car Il l'a faite et ses mains ont formé la terre. Venez, prosternons-nous et adorons le   Seigneur, notre Créateur.

Ts.      Le Christ est né pour nous, venez, adorons-Le.


V.      Il est le Seigneur, notre Dieu ; Il est notre Berger. Nous sommes le peuple qu'Il conduit, le troupeau de son pâturage.

Ts.      Le Christ est né pour nous, venez, adorons-Le.


V.       Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Ts.      Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et aux siècles des siècles. Amen.


Le Christ est né pour nous, venez, adorons-Le.



HYMNE


Ô Christ, Sauveur universel, avant que jaillit la lumière Tu étais dans le sein du Père, Dieu comme Lui, Verbe éternel.

Ô Toi, du Père la splendeur, Toi, notre espérance immortelle, contemple le peuple fidèle de ses vœux T'offrant l'ardeur.

Dieu créateur, souviens-Toi qu'empruntant à la Vierge pure la forme de la créature, Tu es né semblable à nous.

Par le cours du temps ramené, ce jour est témoin que le Père envoya Son Fils à la terre pour exalter l'humanité.

Dieu, parmi nous manifesté, Jésus, à Toi gloire infinie, gloire au Père, à l'Esprit de Vie, gloire durant l'éternité. Amen.



        PREMIER NOCTURNE

        PSALMODIE


Antienne

V.      Le Seigneur M'a dit :

Ch.    Tu es mon Fils, je T'ai engendré aujourd'hui.


Psaume 2

Pourquoi les nations se soulèvent-elles, pourquoi les peuples ont-ils fait de vains complots ?

Les rois de la terre se sont levés, les princes se sont ligués contre le Seigneur et contre son Christ.

Celui qui habite dans les cieux ne craint pas leurs efforts ; Il va leur parler dans sa justice.


Ch.   Le Seigneur M'a dit...


Moi, J'ai établi mon roi sur Sion, la montagne sainte ; Je vais promulguer mon décret.

Le Seigneur M'a dit : Tu es mon Fils, Je T'ai engendré aujourd'hui.

Il Te donnera les nations pour héritage et l'empire jusqu'aux extrémités de la terre.


Ch.   Le Seigneur M'a dit...

Et maintenant, princes et rois, comprenez, soyez avertis, puissants de la terre.

Servez le Seigneur avec respect, honorez le Fils ; heureux ceux qui se confient en Lui.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,

Tous comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.

Le Seigneur M'a dit...



RÉPONS BREF


V.      Le Seigneur vient comme un époux

R.      qui sort de sa chambre nuptiale.



LECTURE

(Isaïe - Texte composé)

Lec.   Mon père, veuille me bénir.

Cel.    Que le Père éternel nous bénisse, que le Fils unique nous aide, que l'Esprit-Saint illumine nos cœurs.

Lec.    Amen.


Lecture du Livre d’Isaïe le Prophète

Le Seigneur parla de nouveau à Achaz et lui dit « Demande en ta faveur un signe au Seigneur ton Dieu, demande-le, soit dans les lieux bas, soit dans les lieux élevés. »

Achaz répondit : « Je ne demanderai rien, je ne tenterai pas le Seigneur. » Isaïe dit alors : « Écoutez donc, maison de David, est-ce trop peu pour vous de lasser la patience des hommes, que vous lassiez encore celle de mon Dieu? C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe. Voici : la Vierge deviendra enceinte, elle enfantera un Fils, et elle Lui donnera le nom d'Emmanuel.»

Poussez des cris de guerre, peuples, et vous serez brisés. Prêtez l'oreille, vous tous qui habitez au loin. Préparez-vous au combat, et vous serez brisés. Formez des projets et ils seront anéantis. Donnez des ordres et ils seront sans effet. Car Dieu est avec nous.

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Le peuple des Gentils qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière.

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Sur ceux qui habitent le pays de l'ombre de la mort, une lumière resplendit.

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Tu rends le peuple nombreux, Tu lui accordes de grandes joies.

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Il se réjouit devant Toi comme on se réjouit à la moisson,

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Comme on pousse des cris d'allégresse au partage du butin,

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Car un Enfant nous est né, un Fils nous est donné,

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Et la domination reposera sur son épaule.

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     On l'appellera Admirable,

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Conseiller,

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Puissant,

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Père du siècle à venir,

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Prince de la paix.

Ch.      Car Dieu est avec nous.

Lec.     Et Toi, Seigneur, aie pitié de moi.

Ts.        Rendons grâces à Dieu.



RÉPONS LONG

(avec canonarque)

V.      Aujourd’hui le Roi des cieux a daigné naître pour nous d'une Vierge, pour rappeler au Royaume céleste l'homme qui en était déchu.

          L'armée des Anges est dans la joie, car le Salut éternel est apparu au genre humain.

          Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre, aux hommes, bonne volonté.

Ch.    L'armée des Anges est dans la joie, car le Salut éternel est apparu au genre humain.          

          Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Ts.    Aujourd'hui le Roi des cieux a daigné naître pour nous d'une Vierge, pour rappeler au Royaume céleste l'homme qui en était déchu. L'armée des Anges est dans la joie, car le Salut éternel est apparu au genre humain.


COLLECTE


Cél.   Exauce, Seigneur Jésus-Christ, né de la Vierge Marie, les prières de tes serviteurs, et aie pitié de nous, Toi qui vis et règnes avec le Père et l'Esprit-Saint aux siècles des siècles.

Ts.     Amen.



DEUXIÈME NOCTURNE

PSALMODIE


Antienne Psaume 98


Chantez au Seigneur un cantique nouveau car Il a fait des merveilles.

Il S'est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d'Israël.

Les extrémités de la terre ont vu le secours de notre Dieu ;

acclamez le Seigneur, terre entière, chantez en l'honneur du Roi des rois.

Ch.   Réjouis-toi ciel, et exulte terre devant la Face du Seigneur car Il vient.

Que la mer et ce qu'elle contient,

la terre et tous ses habitants poussent des cris de joie devant le Seigneur.

Que les fleuves applaudissent et que chantent les montagnes

car Il vient gouverner la terre.

Il jugera le monde avec justice et les peuples avec équité.

         Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,

Ts.     comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.

Réjouis-toi ciel et exulte terre, devant la Face du Seigneur car Il vient.



RÉPONS BREF


V.      Tu es plus brillant de beauté que les enfants des hommes.

R.      La grâce est répandue sur tes lèvres.



  LECTURE

(Homélie de saint Léon le Grand)


Lec.   Mon père, veuille me bénir.


Cél.   Que Dieu le Père tout-puissant nous soit propice ; que le Christ né de la Vierge Marie nous donne la joie de la Vie éternelle ; que l'Esprit-Saint allume en nos cœurs le feu de Son amour.

Lec.   Amen.


Homélie de saint Léon le Grand.

Bien-aimés, notre Sauveur est né aujourd'hui, réjouissons-nous car il serait impie de laisser place à la tristesse en ce jour de naissance de la vie ; de la vie qui, détruisant la crainte de la mort, nous comble de la joie que donne l'éternité promise. Il n'est personne à qui soit refusé de partager cette allégresse, un seul et même motif de joie est commun à tous, car notre Seigneur, étant venu détruire le péché et la mort, n'a trouvé, parmi les hommes, personne qui fut libre de faute, est venu les libérer tous. Que le saint exulte, car il est près de recevoir la palme ; que le pécheur se réjouisse, car on l'invite au pardon ; que le païen prenne courage, car on l'appelle à recevoir la vie.

En effet, lorsque vint la plénitude des temps qu'avait fixée l'impénétrable profondeur du conseil divin, le Fils de Dieu prit la nature propre au genre humain afin de la réconcilier avec son auteur, en sorte que le diable, inventeur de la mort, fût vaincu par cette nature même qu'il avait vaincue. Dans cette lutte engagée pour nous, le combat fut mené en se conformant au droit admirable et suprême de l'équité, car le Seigneur tout-puissant se mesura avec ce très cruel adversaire, non dans sa majesté, mais dans notre humilité, lui opposant la même condition, la même nature que les nôtres, partageant notre mortalité tout en demeurant étranger à tout péché. Oui, cette naissance échappe à ce qui est écrit de tous les hommes : « Personne n'est sans souillure, pas même l'enfant qui n'a vécu qu'un seul jour sur la terre. » Rien donc dans cette naissance unique qui vienne de la concupiscence charnelle, rien qui découle de la loi du péché. De la race de David est choisie une vierge de sang royal qui, appelée à .porter un rejeton sacré, concevra d’abord dans son esprit et ensuite dans son corps cette divine et humaine descendance. Et, de peur qu'ignorante du dessein divin elle ne s'effraie devant des faits inhabituels, elle apprend de la bouche d'un ange ce que va opérer en elle l'action de l'Esprit-Saint. Aussi ne croit-elle pas que sa pureté souffre un dommage, elle qui bientôt sera mère de Dieu.

Rendons grâce, mes bien-aimés, à Dieu le Père, par Son Fils, dans l'Esprit-Saint, Lui qui, à cause de la grande miséricorde dont Il nous a aimés, a eu pitié de nous, et, alors que nous étions morts par suite de nos péchés, nous a fait revivre par le Christ, voulant que nous soyons en Lui une nouvelle création, une nouvelle œuvre de Ses mains. Dépouillons donc le vieil homme avec ses agissements, et, admis à participer à la naissance du Christ, renonçons aux œuvres de la chair. Reconnais, ô chrétien, ta dignité et, après avoir été fait participant de la nature divine, ne va pas retourner, par un comportement indigne de ta race, à ta première bassesse. Souviens-toi de quelle tête et de quel corps tu es membre. Rappelle-toi qu'arraché à l'empire des ténèbres, tu as été transféré dans le Royaume de Dieu et dans Sa lumière. Par le sacrement du baptême, tu es devenu le temple de l'Esprit-Saint ne va pas, par tes mauvaises actions, faire fuir loin de toi un tel hôte et te soumettre à nouveau à l'esclavage du diable ; ta rançon, c'est le sang du Christ, et Il te jugera selon la vérité, Celui qui t'a racheté selon Sa miséricorde, Lui qui règne avec le Père et l'Esprit-Saint dans les siècles des siècles. Amen.


Et Toi, Seigneur, aie pitié de moi.

Ts.     Rendons grâces à Dieu.


RÉPONS LONG

(avec canonarque)

Quiavez-vous vu bergers ?

Dites-le nous, apprenez-nous quel est Celui qui a paru sur la terre.

Nous avons vu l'Enfant

et le chœur des Anges qui louait le Seigneur.

Dites-nous ce que vous avez vu et annoncez la naissance du Christ.

Nous avons vu l'Enfant et le chœur des Anges qui louait le Seigneur.


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Ts.      Qui avez-vous vu bergers ? Dites-le nous, apprenez-nous quel est Celui qui a paru sur la terre.

Nous avons vu l'Enfant et le chœur des Anges qui louait le Seigneur.


COLLECTE

Cél.   Que la bonté et la miséricorde de Celui qui vit et règne à jamais avec le Père et l'Esprit-Saint nous viennent  en aide dans les siècles des siècles.

Ts.      Amen.



TROISIÈME NOCTURNE

TE DEUM


Pendant ce chant, le célébrant encense toute l'église.


Cél.   Nous Te louons, ô Dieu.

Ts.     Nous Te confessons, Seigneur. Toute la terre Te révère, Toi, le Père éternel. Tous les Anges, les Cieux et toutes les Puissances, les Chérubins et les Séraphins sans cesse Te proclament : Agios, Sanctus, Saint le Seigneur Dieu Sabaoth !

Les cieux et la terre sont remplis de la majesté de Ta gloire. Le chœur glorieux des Apôtres, la noble assemblée des Prophètes, la victorieuse armée des Martyrs Te louent.

À travers toute la terre, la Sainte Église Te confesse, Père, infinie Majesté, Ton véritable et unique Fils que nous adorons, et l'Esprit-Saint le Consolateur.

Christ, Tu es le Roi de gloire, du Père Tu es le Fils éternel.

Toi qui, pour libérer l'homme, n'as pas dédaigné le sein de la Vierge.

Toi qui, ayant vaincu l'aiguillon de la mort, as ouvert aux croyants le Royaume des cieux.

Toi qui sièges à la droite de Dieu dans la gloire du Père, nous croyons que Tu reviendras pour nous juger. Nous Te supplions donc : viens au secours de Tes serviteurs que Tu as rachetés par Ton sang précieux. En Toi, Seigneur, j'ai espéré ; dans l'éternité, point ne serai confondu.


ÉVANGILE (Jean 1, 1-18)


Cél.    Le Seigneur soit toujours avec vous.

Ts.      Et avec ton esprit.

Cél.    Que la lecture de l'Évangile soit pour nous salut et protection, et que le Roi des Anges nous conduise à la société des habitants des cieux.

Ts.      Amen.


Cél.    Prologue de l'Évangile selon saint Jean.

Ts.      Gloire à Toi, Seigneur.

Dans le Principe était le Verbe et le Verbe était vers Dieu. Et le Verbe était Dieu. Dans le Principe Il était vers Dieu. Tout a été fait par Lui, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans Lui. En Lui était la Vie, et la Vie était la Lumière des hommes. Et la Lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne L'ont pas étouffée.

Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était jean. Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Il n'était pas la Lumière, mais le témoin de la Lumière.

Cette Lumière était la vraie Lumière qui éclaire tout homme venant dans le monde. Il était dans le monde, et le monde a été fait par Lui. Et le monde ne L'a pas connu. Il est venu chez les siens, et les siens ne L'ont point reçu. Mais à tous ceux qui L'ont reçu, à ceux qui croient en Son Nom, Il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu : à ceux qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

Et le Verbe s'est fait chair, et Il a habité parmi nous, et nous avons vu Sa gloire, gloire qu'Il tient du Père comme Fils monogène, plein de grâce et de vérité.

Jean Lui rend témoignage. Il proclame : «Voici celui dont je disais : Celui qui vient après moi a pris place devant moi, parce que, avant moi, Il était. »

Oui, de Sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce sur grâce. Car si la loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Dieu, personne ne L'a jamais vu. Dieu, Fils monogène qui est dans le sein du Père, Lui nous L'a révélé.

Ts.     Louange à Toi, ô Christ.


COLLECTE


Cél.  A Toi convient la louange, à Toi convient le cantique, à Toi convient la gloire, Père, Fils et Saint-Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

Ts.      Amen.



RÉPONS LONG (avec canonarque)


V.     La Vierge aujourd'hui met au monde l'Eternel et la terre offre une grotte à l'Inaccessible. Les anges et les pasteurs Le louent, et les mages avec l'étoile s'avancent, car Tu es né pour nous, Enfant nouvelet, Dieu prééternel.

V.     Bethléem a ouvert l'Éden ; venez, contemplons-Le : nous y avons trouvé la joie dans le secret ; venez, jouissons du Paradis dans cette grotte. C'est là que se trouve le puits qu'aucune main n'a creusé, auquel David, jadis, désira boire ; c'est là que la Vierge, ayant mis au monde son Enfant, étancha aussitôt la soif d'Adam et de David. Aussi, hâtons-nous vers ce lieu,

Ch.    Là où Tu es né pour nous, Enfant nouvelet, Dieu où Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Ts.     La Vierge aujourd'hui met au monde l'Éternel, et la terre offre une grotte à l'Inaccessible. Les anges et les pasteurs Le louent et les mages avec l'étoile s'avancent, car Tu es né pour nous, Enfant nouvelet, Dieu prééternel.

Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)