Laudes - Dimanche des rameauxLien vers Homélie

LAUDES

DIMANCHE DES RAMEAUX

Pas de doxologie

Les fidèles allumeront leur cierge au moment de la lecture de l'évangile.

On prépare sur une petite table : une corbeille de rameaux que le célébrant bénira au cours de l’office, un récipient contenant de l’eau bénite et une palme ou un rameau pour l’aspersion.

Les ornements de l’église restent violets. Les clercs sont en rouge.

Le clergé majeur, exclusivement, est au fond de l’église.    

V.     Ô Dieu, viens à mon aide !

R.     Seigneur, hâte-Toi de me secourir ! 


PSALMODIE 

ANTIENNE

Ne crains pas, fille de Sion : voici que ton roi, comme il était prédit, vient vers toi, monté sur le petit d'une ânesse. 



PSAUME 92

Le Seigneur règne, vêtu de majesté, le Seigneur a revêtu la puissance / II l'a nouée à ses reins.

Tu fixas le monde, il ne branlera pas, ton trône est fixé dès l'origine, / de tous temps c'est Toi le Seigneur !

Les fleuves élevèrent, ô Seigneur, les fleuves élevèrent leurs voix,/ les fleuves élevèrent leurs fracas !

Plus que la voix des grandes eaux, plus superbe que le ressac de la mer, / le Seigneur est superbe dans les hauteurs !

Tes arrêts sont vraiment infaillibles, à ta maison convient la sainteté, / Seigneur, en la longueur des jours. 


ANTIENNE

Ne crains pas, fille de Sion : voici que ton roi, comme il était prédit, vient vers toi, monté sur le petit d'une ânesse. 


ANTIENNE

Six jours avant la fête de Pâques, les enfants élevant des branches acclament le Christ : hosanna, ô créateur et rédempteur du monde.   



PSAUME 99

Acclamez le Seigneur toute la terre, servez le Seigneur dans l'allégresse, / allez à Lui avec jubilation.

Sachez que c'est Lui le Seigneur qui est Dieu, Lui qui nous a faits et nous sommes à Lui, / son peuple et le troupeau de sa bergerie.

Allez à ses portiques avec actions de grâces, à ses parvis avec louanges, / rendez-Lui grâces, bénissez son nom.

Oui, bon est le Seigneur, éternel est son amour, / d'âge en âge sa fidélité.


ANTIENNE

Six jours avant la fête de Pâques, /

les enfants élevant des branches acclament le Christ : / hosanna, ô Créateur et Rédempteur du monde ! 


ANTIENNE

Puissions-nous avec les anges et les enfants être trouvés fidèles, clamant au vainqueur de la mort : hosanna au plus haut des cieux



PSAUME 62

Ô Dieu, mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore, / mon âme a soif de Toi.

Après Toi languit ma chair, / dans une terre déserte, sans eau.

Ainsi Te contemplai-je au sanctuaire, / dans l'attente de ta puissance et de ta gloire.

Mieux vaut ta grâce que la vie, / mes lèvres Te célébreront.

Ainsi Te bénirai-je en ma vie, / à ton nom j'élèverai mes mains.

Comme de graisse se gorgera mon âme, / lèvre jubilante, louange à la bouche.

Quand je pense à Toi sur ma couche/ jusqu’au matin méditant sur Toi.

Car pour moi Tu fus un secours / et qu'à l'ombre de tes ailes j'exulte.

Mon âme se presse contre Toi, / ta droite me sert de soutien.

Mais ceux qui pourchassent mon âme / ils entreront aux profondeurs de la terre.

Ils seront à la merci de l'épée / ils deviendront la part des chacals.

Et le roi se réjouira en Dieu, qui jure par Lui en tirera louange, /

tandis que la bouche des menteurs se fermera.


ANTIENNE

Puissions-nous avec les anges et les enfants être trouvés fidèles, clamant au vainqueur de la mort : hosanna au plus haut des cieux

On sonne 40 fois la cloche tandis que le clergé s'avance et se place devant les portes saintes face au peuple (autour de la cathèdre de l’évêque s’il y a une célébration pontificale). Les acolytes prennent leurs places de chaque côté du sanctuaire pendant le chant suivant. 

Lect.    Sion, ton Roi et ton Christ, monté sur un ânon, entre dans tes murs. Il vient mettre fin à l'absurde erreur de l'idolâtrie et contenir l'élan ingouvernable des Gentils, afin qu'ils chantent :

Ch.      Bénissons le Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! 

Lect.    Pourquoi frémissez-vous, nations ? Prêtres hypocrites, pourquoi vos vains projets ? Celui qui est acclamé par les enfants est le Dieu qui n'a pas de pareil. Chantez plutôt avec la foule :

Ch.      Bénissons le Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! 

Lect.    Pourquoi placez-vous continuellement sous nos pas des pierres de scandale, révoltés impuissants ? Vos pieds sont rapides pour verser le sang du Christ ; gens stupides, Il ressuscitera sûrement. Chantez plutôt avec les croyants :

Ch.      Bénissons le Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! 

Lect.    Sion, rejette les chaînes dont tu es délivrée par Celui qui ordonne à l'enfer tremblant de laisser sortir Lazare de ses charniers. Sors du lac sans eau de l'ignorance et par l'aspersion du sang divin, renouvelle ton peuple en proclamant :

Ch.      Bénissons le Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! 

Lect.    Montagnes et sources, faites jaillir une joie plus pénétrante que l'huile. Arbres verdoyants, jeunes gens de toute la race humaine, applaudissez le roi de beauté incomparable, monté sur un ânon. Il entre triomphalement pour régner sur les siècles et l'Eglise exulte:

Ch.      Bénissons le Père, le Fils et le Saint-Esprit, exaltons-Les : hosanna au plus haut des cieux ! 

Cél.   Le Seigneur soit toujours avec vous !

Ts.      Et avec ton esprit ! 


PREFACE AUX FIDELES 

Dia. Par un ordre admirable de sa providence, Dieu a voulu, même pour les choses insensibles, manifester l'économie de notre salut. Supplions donc le Seigneur que les cœurs dévots de ses fidèles comprennent pour leur bien le mystère représenté dans l'action de ce peuple qui, inspiré par une lumière céleste, marche en ce jour au-devant du Rédempteur et jette sous ses pas des rameaux de palmier et d'olivier.

En effet, les branches de palmier présageaient la victoire sur le prince de la mort, et les branches d'olivier publiaient en quelque manière que l'onction spirituelle allait se répandre. Cette heureuse multitude d'hommes pressentit alors que notre Rédempteur, compatissant aux misères de l'humanité, allait livrer avec le prince de la mort le grand combat pour la vie du monde entier, et qu'en mourant il triompherait. C'est pourquoi ce peuple offrit au Seigneur l'hommage de ces branches qui exprimaient tout à la fois son glorieux triomphe et l'abondante effusion de sa miséricorde.

Nous donc qui, dans la plénitude de la foi, voyons ce fait et en comprenons la signification, supplions le Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, par Jésus-Christ notre Seigneur dont II a voulu que nous fussions les membres, de nous faire triompher en Lui et par Lui de l'empire de la mort, afin que nous méritions de devenir participants de sa glorieuse résurrection en chantant :       



PSAUMES LAUDIQUES 

Pendant ces psaumes, le diacre encense toute l'église, hormis le sanctuaire. 


ANTIENNE

Hosanna au Fils de David : Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur ! Roi d'Israël, hosanna in excelsis ! 



PSAUME 148 :

Louez le Seigneur depuis les cieux / louez-Le dans les hauteurs !

Louez-Le tous ses anges. / Louez-Le toutes ses vertus !

Louez-Le soleil et lune. / Louez-Le tous les astres et la lumière !

Louez-Le cieux des cieux. / Et les eaux de par-dessus les cieux !

Qu'ils louent le nom du Seigneur, car II dit et ils furent faits. / Il commanda et ils furent créés.

Il les établit pour l'éternité et dans les siècles des siècles. / II posa une loi et ils n'en sortiront point ! 


ANTIENNE

Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur ! Roi d'Israël, hosanna in excelsis !

Louez le Seigneur depuis la terre / dragons et tous les abîmes !

Feu et grêle, neige et glace / vents impétueux qui accomplissez son Verbe !

Montagnes et toutes les collines / arbres à fruits et tous les cèdres !

Animal sauvage et tout le bétail / Reptile et oiseau ailé !

Rois de la terre et tous les peuples / princes et tous les juges de la terre !

Jeunes hommes et vierges, / les vieillards et les adolescents !

Qu'ils louent le nom du Seigneur, car son nom seul est sublime / sa majesté dépasse ciel et terre.

Il a relevé la corne de son peuple, à Lui l'hymne de tous ses fidèles/ d'Israël le peuple de son parentage.  


ANTIENNE

Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur, Roi d'Israël, hosanna in excelsis ! 


PSAUME 149

Chantez au Seigneur un chant nouveau / sa louange dans l'Église sainte !

Qu'Israël se réjouisse en son créateur / que les fils de Sion exultent en leur roi !

Qu'ils fêtent son nom par des rondes / qu'ils le chantent avec le tambourin et la harpe !

Car le Seigneur se complaît en son peuple / de salut Il pare les humbles !

Les saints jubilent de gloire / Ils acclament étendus sur leur couche !

L'exaltation de Dieu en leur gorge / en leur main l'épée à deux tranchants !

Pour imposer vengeance parmi les peuples / exercer le châtiment parmi les nations !

Pour lier les rois avec des chaînes / et les notables avec des ceps de fer !

Pour exécuter contre eux le jugement écrit / c'est là la gloire de tous ses saints ! 


ANTIENNE

Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur ! Roi d'Israël, hosanna in excelsis ! 


PSAUME 150

Louez Dieu dans son sanctuaire / Louez- Le au firmament de sa puissance !

Louez-Le pour ses hauts faits / Louez-Le pour sa grandeur infinie !

Louez-Le aux sonneries du cor / Louez-Le par la cithare et la harpe !

Louez-Le avec tambour et danse / Louez-Le avec cordes et flûtes.

Louez-Le avec les cymbales sonores, louez-Le avec les cymbales d'ovation, /

que tout ce qui respire loue le Seigneur !



ANTIENNE

Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur, Roi d'Israël, hosanna in excelsis ! 


REPONS BREF 

V.      Le sceptre ne s'éloignera point de Juda

R.      Ni le bâton souverain d'entre ses pieds ! 


LECTURE - Genèse 49, 2 et 8-12 

Lec.   Lecture du livre de la Genèse.

          Rassemblez-vous, et écoutez, fils de Jacob ! Écoutez Israël, votre père !

Juda, tu recevras les hommages de tes frères ; Ta main sera sur la nuque de tes ennemis.

Les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion.

Tu reviens du carnage, mon fils ! Il ploie les genoux, il se couche comme un lion,

Comme une lionne : qui le fera lever ?

Le sceptre ne s'éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d'entre ses pieds,

Jusqu'à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent.

Il attache à la vigne son âne, Et au meilleur cep le petit de son ânesse ;

Il lave dans le vin son vêtement, Et dans le sang des raisins son manteau.

Il a les yeux rouges de vin, Et les dents blanches de lait.

Ainsi parle le Seigneur, le Saint d’Israël. 


REPONS LONG 

Ch.      Sur le mont des Oliviers, Jésus pria son Père : mon Père, s'il est possible, que ce calice s'éloigne de Moi ! 

R.         L'esprit est prompt, la chair est faible, que ta volonté soit faite.

V.         Veillez et priez pour que vous n'entriez pas en tentation.

R.         L'esprit est prompt, la chair est faible, que ta volonté soit faite.

             Hosanna au Fils de David, béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur, Roi d'Israël, hosanna in excelsis !

Dia.    Debout ! Soyons en silence ! Écoutons le saint Évangile !

Cél.    Le Seigneur soit toujours avec vous !

Ts.       Et avec ton esprit ! 


EVANGILE - (Matthieu 21, 1-9) 

L'évangile est lu entre les portes saintes (ouvertes pour la circonstance) par le célébrant, face aux fidèles.  

Cél.   Lecture de l'Évangile selon saint Matthieu.

Ch.    Gloire à Toi, Seigneur ! 

Cél.   En ce temps-là, lorsque Jésus et ses disciples approchèrent de Jérusalem, et qu'ils furent arrivés à Bethphagé, vers la montagne des Oliviers, Jésus envoya deux disciples en leur disant : allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle ; détachez-les, et amenez-les moi. Si quelqu'un vous dit quelque chose, vous répondrez : Le Seigneur en a besoin. Et à l'instant il les laissera aller.

Or, ceci arriva afin que s'accomplisse ce qui avait été annoncé par le prophète ;

Dites à la fille de Sion : Voici, ton roi vient à toi,

Plein de douceur, et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d'une ânesse.

Les disciples allèrent, et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l'ânesse et l'ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus. La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin ; d'autres coupèrent des branches d'arbres, et en jonchèrent la route. Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts !

Ts.     Louange à Toi, ô Christ ! 


BENEDICTION DES RAMEAUX 

Dia.   Prions le Seigneur !

Ch.      Kyrie eleison ! 

Le prêtre s'approche de la table où sont déposés les rameaux. 

Cél.   Nous Te demandons, Seigneur Saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, de daigner bénir + et sanctifier ces rameaux d'olivier que Tu as créés en les faisant sortir de la matière du bois et dont la colombe, en rentrant dans l'arche, apporta un rameau dans son bec. Fais que ceux qui en recevront obtiennent ta protection pour leur âme et leur corps ; et que le symbole de ta grâce. Seigneur, devienne pour nous un remède salutaire. Par notre Seigneur Jésus-Christ,

Ts.     Amen.  


Dia.   Prions le Seigneur !

Ts.      Kyrie eleison ! 


Cél.  Toi, Seigneur qui rassembles les dispersés et, les ayant rassemblés, les sauvegardes, Tu as béni la foule qui venait, portant des palmes à la rencontre de Jésus. Bénis aussi ces branches et ces rameaux que tes serviteurs élèvent avec foi en l'honneur de ton nom, afin qu'en quelque lieu qu'on les introduise, ceux qui y habitent obtiennent ta bénédiction, et que ta droite écarte toute adversité et protège ceux que le Christ a rachetés, Lui notre Seigneur,

Ts.     Amen. 


Dia.   Prions le Seigneur !

Ts.      Kyrie eleison !


Cél.   Bénis, Seigneur, ces palmes et ces rameaux d'olivier et fais que ce geste extérieur que Ton peuple exprime aujourd'hui s'accomplisse aussi spirituellement, et que nos âmes remportent la victoire sur l'ennemi, par la charité et l'exercice de Ta miséricorde. Nous Te le demandons par notre Seigneur,

Ts.     Amen.


Dia.   Prions le Seigneur !

Ts.      Kyrie eleison ! 


Cél.   Tu nous as envoyé ton Fils notre Seigneur Jésus-Christ. Il s'abaissa jusqu'à nous afin de nous élever jusqu'à Toi. Il est devenu homme pour que nous soyons des dieux par ta miséricorde et, pour accomplir les Écritures, Il est entré à Jérusalem ; le peuple des croyants Le vit, et avec piété étendit ses vêtements sur son passage l'accueillant avec les branches de palmier dans les mains.

          Fais, Seigneur que par notre foi, nous Lui préparions une route où toute pierre d'achoppement et de scandale soit rejetée, fais que nos œuvres poussent comme des rameaux de justice devant ta face et que nous suivions les traces du Christ en traversant la porte de la mort vers la glorieuse résurrection. Par ta miséricorde et ton amour de l'homme, Père, Fils et Saint-Esprit, qui es béni, vis, règnes et triomphes aux siècles des siècles.

Ts.     Amen.            

Les fidèles élèvent leurs rameaux. Le célébrant, suivi d’un acolyte portant le récipient d’eau bénite, passe dans les rangs et asperge les rameaux, tandis que le chœur chante : 

Ch.    Les enfants des Hébreux, portant des palmes à la  main, allaient au-devant du Seigneur, en disant et en chantant : hosanna in excelsis !

          Pueri Hebrae orum, vestimenta prosternebant in via, et clamabant dicentes : Hosanna Filio David, benedictus qui venit in Nomine Domini !

          Les enfants des Hébreux , portant des palmes à la main, allaient au-devant du Seigneur, en disant et en chantant : hosanna in excelsis ! 


Dia.   Prions le Seigneur !

Ts.      Kyrie eleison !


Cél.   Dieu tout-puissant et éternel, qui as voulu que notre Seigneur Jésus-Christ montât le petit d'une ânesse et qui as inspiré à la foule du peuple de jeter des branches d'arbres sur son passage en chantant : hosanna ! donne-nous de pouvoir imiter leur innocence afin d'acquérir la sagesse que Tu as cachée aux intelligents, ô Toi qui vis et règnes aux siècles des siècles.

Ts.     Amen. 

Dia.  Bien-aimés frères, maintenant le Seigneur monte vers Jérusalem afin d'être élevé sur la croix et le peuple des Hébreux l'acclame prophétiquement comme son Roi. Et nous le peuple des gentils, le nouvel Israël, procédons vers Celui qui vient monté sur un ânon. Que la croix ouvre le chemin, que les enfants, rameaux en main, la suivent, que les chanteurs et le peuple des fidèles marchent ensuite et nous, prêtres, fermons cette procession.

Dia.   Procédons en paix.

Ch.     Au nom du Christ. Amen. 


La procession se forme dans l’ordre suivant : la croix, le thuriféraire, les enfants, le chœur, les fidèles, les acolytes, le clergé. Si l’évêque célèbre, les sous-diacres l’accompagnent avec le dikirion et le trikirion.

Le portier ainsi que les enfants, accompagnés d’une soprano, restent à l’intérieur de l'église devant les portes fermées. La procession se rend à l'extérieur de l'église.

Ch.    Le Seigneur étant proche de Jérusalem, envoya deux de ses disciples en leur disant : "allez au village qui est devant vous ; vous y trouverez un ânon attaché sur lequel personne ne s'est encore assis ; détachez-le et amenez-le Moi. Et si l'on vous dit quelque chose, répondez que le Seigneur en a besoin." Ayant donc détaché l'ânon, ils l'amenèrent à Jésus, mirent dessus leurs manteaux et l'y firent asseoir. Les uns étendaient leurs vêtements sur la route ; les autres jetaient des branches d'arbres et la foule criait : Hosanna ! Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni soit le règne de David, notre père. Hosanna au plus haut des cieux ! Aie pitié de nous, Fils de David. 


LITANIES 

N.B. : attention à reformer la procession en sens inverse pour rentrer dans l’église.

Pendant la procession le diacre lit les litanies (à Saint-Irénée on lit les litanies dans l’entrée).


Dia.   Disons tous de tout notre cœur et de tout notre esprit, Seigneur, exauce-nous, aie pitié de nous !

Ts.      Kyrie eleison !


Dia. Pour la paix d'en haut, la tranquillité des temps, pour la sainte Eglise qui s'étend jusqu'aux extrémités de la terre et pour l'union de tous, prions le Seigneur !      

Ts.     Kyrie eleison ! 


Dia.   Pour tous les Patriarches orthodoxes, notre Évêque N..., tous les évêques, les prêtres, les diacres, le clergé et pour tous les fidèles, prions le Seigneur !

Ts.      Kyrie eleison !


Dia.   Pour ce temple, cette ville et ses habitants, pour notre pays et ceux qui le gouvernent, afin que nous vivions dans la paix et la tranquillité, prions le Seigneur !

Ts.     Kyrie eleison ! 


Dia.   Pour les magistrats et les officiers, moines, vierges, époux, veuves et orphelins, et pour ceux qui peinent sous d'épuisants travaux, prions le Seigneur !

Ts.      Kyrie eleison !


Dia.   Pour les pénitents, les catéchumènes, pour ceux qui cherchent Dieu sans encore pouvoir le nommer, et pour    ceux qui ne le cherchent pas encore ou résistent à sa grâce, prions le Seigneur.

Ts.     Kyrie eleison.


Dia.  Pour les confesseurs du nom béni du Christ pour les persécutés, pour les voyageurs en péril et leur sauf retour pour les malades, pour ceux que tourmentent la tristesse, l’angoisse et les esprits impurs, prions le Seigneur.

Ts.     Kyrie eleison.


Dia.  Pour nos pères et frères défunts qui reposent près d'ici ou partout ailleurs, et en particulier pour nos hiérarques Irénée et Jean de saint Denis, pour N…, prions le Seigneur.

Ts.     Kyrie eleison.


Dia.  Pour ceux qui dans la sainte Eglise chantent, servent et dispensent leurs biens en œuvres de miséricorde, prions le Seigneur.

Ts.     Kyrie eleison.


Dia.  Que le Seigneur nous remplisse de sa grâce par les prières de notre souveraine la mère de Dieu et toujours vierge Marie, de saint Michel archange et des armées célestes, de saint Jean Baptiste le précurseur, des apôtres, martyrs, confesseurs, des saints (NN... Saints patrons de la paroisse, du lieu, du jour) dont nous faisons mémoire et de tous les saints. 

Ts.     Accorde Seigneur.


Dia.  Que le Seigneur nous procure le pardon de nos péchés et une fin chrétienne et paisible.

Ts.     Accorde Seigneur.


Dia.   Que le Seigneur nous garde dans la sainteté et la pureté de la foi catholique et orthodoxe.

Ts.      Accorde Seigneur.


Dia.   Disons tous de tout notre cœur et de tout notre esprit :

Ts.       Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison.


          à voix médiocre


Cél.   O Dieu, notre refuge, et notre force, dispensateur de tout bien, sois attentif aux supplications de ton Eglise. Accorde-nous ce que nous demandons avec tant de confiance…

                                  

          à voix haute :

Cél.   Par ta miséricorde et ton amour des hommes, Père, Fils et Saint-Esprit, ô notre Dieu qui es béni et qui vis, règnes et triomphes aux siècles des siècles,

Ts.     Amen.


DIALOGUE

Un choriste reste à l'intérieur pour chanter les versets. Le clergé et les fidèles sont dehors. 

Ch.      Gloire, louange, honneur à Toi, ô Christ, Roi rédempteur auquel un chœur d'enfants dit l'hosanna vainqueur.  

V.        D'Israël Tu es le roi, de David le noble fils : Celui qui vient au nom du Seigneur, Toi notre Roi béni.


Ch.      Gloire, louange, honneur à Toi, ô Christ, Roi rédempteur auquel un chœur d'enfants dit l'hosanna vainqueur.    

V.        L'armée angélique Te célèbre au plus haut des cieux; de même, l'homme mortel et toute créature Te louent.


Ch.      Gloire, louange, honneur à Toi, ô Christ, Roi rédempteur auquel un chœur d'enfants dit l'hosanna vainqueur.

V.        Le peuple hébreu vient avec des palmes à ta rencontre  avec vœux, prière et cantique, nous voici devant Toi.


Ch.      Gloire, louange, honneur à Toi, ô Christ, Roi rédempteur auquel un chœur d'enfants dit l'hosanna vainqueur.

V.        Au seuil de ta passion, il proclame ta louange : voici pour Toi notre Roi, nos chants et nos hymnes.


Ch.      Gloire, louange, honneur à Toi, ô Christ, Roi rédempteur auquel un chœur d'enfants dit l'hosanna vainqueur.

V.        Ces hymnes, Tu les acceptas ; agrée notre dévotion roi bon, roi clément qui accueille toute ferveur.


Ch.      Gloire, louange, honneur à Toi, ô Christ, Roi rédempteur auquel un chœur d'enfants dit l'hosanna vainqueur. 

Un dialogue s'engage entre le prêtre et un enfant resté à l'intérieur. Parlé

Cél.   Portes, élevez vos linteaux, ouvrez-vous toutes grandes portes éternelles, et le Roi de gloire entrera !

Enf.   Qui est-Il ce Roi de gloire ?

Cél.   C'est le Seigneur, le Fort, le Puissant, le Seigneur puissant dans les batailles ; portes, élevez vos linteaux, élevez les portes éternelles, et le Roi de gloire entrera !


Enf.   Qui est-Il ce Roi de gloire ?

Cél.   C'est le Seigneur des armées, le Christ victorieux. Il a ressuscité Lazare et Il vient combattre la mort et ressusciter les morts. C'est Lui, Jésus, le Roi de gloire. A Lui le royaume aux siècles des siècles.

Enf.   Amen. 


MESSE 

Le porteur de la croix de procession, frappe trois fois la porte ; tous les cierges sont allumés ; le portier, resté à l’intérieur, ouvre la porte, la procession, reformée en sens inverse, le clergé en tête, (si l’évêque célèbre, les sous-diacres le précèdent) pénètre dans l'église au chant du : 


PRAELEGENDUM 

Ch.     A l'entrée du Seigneur dans la ville sainte, les enfants des Hébreux, annonçant la résurrection de Celui qui est la vie et portant des rameaux, criait : Hosanna in excelsis ! Le peuple ayant appris que Jésus venait à Jérusalem, sortit au-devant de Lui et, portant des rameaux, criait : hosanna in excelsis ! 

                                        A la fin de ce chant, si tout le peuple n'est pas entré dans l'église, on peut ajouter : 

V.      Hosanna, ô Fils de David, béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur, Roi d'Israël, hosanna in excelsis !

Ch.    A l'entrée du Seigneur dans la ville sainte, les enfants des Hébreux, annonçant la résurrection de Celui qui est la vie et portant des rameaux, criait : hosanna in excelsis !

          Le peuple ayant appris que Jésus venait à Jérusalem, sortit au-devant de Lui et, portant des rameaux; criait : hosanna in excelsis ! 

Lorsque tout le peuple est entré dans l'église le diacre proclame : 

Dia.   Soyons en silence ! 

Cél.   Le Seigneur soit toujours avec vous.

Ts.      Et avec ton esprit. 


TRISAGION 

Cél.    Agios ô Theos,

Ch.      Agios Ischiros, Agios Athanatos,

Ts.       eleison imas.

Ch.      Sanctus Deus, Sanctus Fortis, Sanctus Immortalis,

Ts.       miserere nobis.

Ch.      Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel,

Ts.       aie pitié de nous.


Cél.   Bénie soit la sainte Trinité, l’indivisible Unité, éternelle, immortelle, invisible, à laquelle soient honneur et gloire aux siècles des siècles.

Ts.      Amen.


KYRIE

COLLECTE 

Cél.   Augmente la foi, Seigneur, de ceux qui espèrent en Toi, et daigne exaucer les prières de ceux qui T'invoquent. Que ta miséricorde descende abondante sur nous. Bénis ton Eglise et fais que nous, qui portons ces palmes et ces rameaux d'olivier, nous allions au-devant du Christ et entrions dans la joie éternelle de sa résurrection, Lui qui étant Dieu vit et règne avec Toi et l'Esprit-Saint aux siècles des siècles. 


GRADUEL 

V.      De la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle, Tu as fait jaillir la louange.

Ch.    De la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle, Tu as fait jaillir la louange.

V.      Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur ! Le Seigneur est Dieu, Il nous est apparu.

Ch.    De la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle,

Ts.     Tu as fait jaillir la louange. 


EPITRE – 1 Timothée 6, 12–1 

Lec.   Lecture de l’épître du bienheureux apôtre Paul à Timothée.

          Frère bien-aimé, combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins. Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus-Christ, que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l'honneur et la puissance éternelle. Amen ! 


BENEDICITE - omis 

HYMNE 

Ch.        Les étendards du Roi s'avancent,

             La croix dans son mystère brille ;

             La vie y meurt dans les souffrances,

             Et par sa mort produit la vie.


             Le fer d'une lance cruelle

             Le perce et voilà qu'à longs traits,

             L'eau, le sang en source nouvelle

             Jaillit pour laver nos forfaits.


             O croix, salut, seule espérance !

             En ce temps de la passion,

             Donne aux bons grâces en abondance,

             Donne aux mauvais rémission.


             Trinité, source de bonheur,

             Que tout esprit Te glorifie,

             A nous que la croix rend vainqueurs,

             Accorde en plus le prix de vie. Amen. 


EVANGILE - Jean 12, 12-50 

Dia.    Agios ! Sanctus ! Saint ! le Seigneur Dieu tout puissant !

Ts.       Qui était, qui est, qui vient !

Dia.   Mon père (ou Seigneur saint), veuille me bénir. 

Cél.  Que Jésus, notre Dieu, le premier et le dernier, le vivant aux siècles des siècles, qui tient les clefs de la mort et de l’enfer, t’accorde un cœur et des lèvres purs et une voix semblable à une trompette éclatante pour annoncer la parole scellée et cachée aux esprits impurs. Seigneur, ouvre nos oreilles, afin d’entendre ce que l’Esprit dit à l’Eglise.

Dia.  Amen.

Dia.   Debout ! Soyons attentifs ! En silence ! Écoutons le saint évangile ! 

Cél.    Le Seigneur soit toujours avec vous,

Ts.      et avec ton esprit.


Dia.    Lecture du saint évangile selon saint Jean.

Ts.       Gloire à Toi, Seigneur ! 

Dia.   En ce temps-là, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire que Jésus se rendait à Jérusalem, prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant : hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël ! Jésus trouva un ânon, et s'assit dessus, selon ce qui est écrit : Ne crains point, fille de Sion ;

          Voici, ton roi vient, assis sur le petit d'une ânesse.

          Ses disciples ne comprirent pas d'abord ces choses ; mais, lorsque Jésus eut été glorifié, ils se souvinrent qu'elles étaient écrites de Lui, et qu'ils les avaient accomplies à son égard.

          Tous ceux qui étaient avec Jésus, quand Il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts, Lui rendaient témoignage ; et la foule vint au-devant de Lui, parce qu'elle avait appris qu'Il avait fait ce miracle. Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres : vous voyez que vous ne gagnez rien ; voici, le monde est allé après Lui.

Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, s’adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance : Seigneur, nous voudrions voir Jésus. Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus.

Jésus leur répondit : l'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié. En vérité, en vérité, Je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. Si quelqu'un Me sert, qu'il Me suive ; et là où Je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un Me sert, le Père l'honorera. Maintenant mon âme est troublée. Et que dirai-Je ?... Père, délivre-Moi de cette heure ?... Mais c'est pour cela que Je suis venu jusqu'à cette heure. Père, glorifie ton nom !

Et une voix vint du ciel : Je L'ai glorifié, et Je Le glorifierai encore.

La foule qui était là, et qui avait entendu, disait que c'était un coup de tonnerre. D'autres disaient : un ange Lui a parlé.

Jésus dit : Ce n'est pas à cause de Moi que cette voix S'est fait entendre ; c'est à cause de vous.  Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors. Et Moi, quand J'aurai été élevé de la terre, J'attirerai tous les hommes à Moi. En parlant ainsi, Il indiquait de quelle mort Il devait mourir. La foule Lui répondit : nous avons appris par la loi que le Christ demeure éternellement ; comment donc dis-Tu : Il faut que le Fils de l'homme soit élevé ? Qui est ce Fils de l'homme ? Jésus leur dit : la lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point : celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière.

Jésus dit ces choses, puis Il s'en alla, et se cacha loin d'eux.

Malgré tant de miracles qu'Il avait faits en leur présence, ils ne croyaient pas en Lui, afin que s'accomplisse la parole qu'Isaïe, le prophète, a prononcée : Seigneur,

Qui a cru à notre prédication ?

Et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ?

Aussi ne pouvaient-ils croire, parce qu'Isaïe a dit encore : Il a aveuglé leurs yeux ; et Il a endurci leur cœur, de peur qu'ils ne voient des yeux, qu'ils ne comprennent du cœur,

Qu'ils ne se convertissent, et que Je ne les guérisse.

Isaïe dit ces choses, lorsqu'il vit sa gloire, et qu'il parla de Lui.

Cependant, même parmi les chefs, plusieurs crurent en Lui ; mais, à cause des pharisiens, ils n'en faisaient pas l'aveu, dans la crainte d'être exclus de la synagogue. Car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu.

Or, Jésus S'était écrié : Celui qui croit en Moi croit, non pas en Moi, mais en Celui qui M'a envoyé ; et celui qui Me voit, voit Celui qui M'a envoyé. Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en Moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas Moi qui le juge ; car Je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui Me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que J'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour. Car Je n'ai point parlé de Moi-même ; mais le Père, qui M'a envoyé, M'a prescrit Lui-même ce que Je dois dire et annoncer. Et Je sais que son commandement est la vie éternelle. C'est pourquoi les choses que Je dis, Je les dis comme le Père Me les a dites. 


LITANIES - omises 

CREDO - omis 

PREFACE DE L'OFFERTOIRE 

Dia.   Soyons en silence !

Cél.   Le Seigneur soit toujours avec vous.

Ts.      Et avec ton esprit. 

Cél.  Aujourd’hui, la foule avec les fleurs et les palmes s'en vient au-devant du Rédempteur et toute la création rend hommage au vainqueur de la mort. Aujourd'hui, les nations publient la grandeur du Fils de Dieu, et l'enfer, n'ayant pu retenir Lazare est saisi par la terreur d’être vidé de ses prisonniers. Aujourd'hui, voyant l'entrée triomphale du héros de la croix assis sur un ânon, les arbres applaudissent, l'air retentit d'acclamations à la louange du Christ ; hosanna au plus haut des cieux !

          C'est pourquoi, bien-aimés frères, invoquez avec nous l'Esprit-Saint, afin qu'Il nous communique sa vertu ineffable et que nous, prêtres indignes, nous osions apporter la sainte oblation de notre Seigneur Jésus-Christ car en vérité c'est Lui qui offre et qui est offert, qui reçoit et qui distribue, coéternel au Père et à l'Esprit-Saint aux siècles des siècles.

Ts.     Amen. L’Esprit saint descendra sur toi et la vertu du Très-Haut te couvrira.


Cél.   Pardonnez-moi (nous), frères et sœurs.

Ts.      Pardonne(z)-nous, père(s), et prie(z) pour nous. 

Cél.   Que Dieu vous pardonne. 


GRANDE ENTRÉE 

Ch.    Que toute chair humaine fasse silence et se tienne dans la crainte et le tremblement. Qu’elle éloigne toute pensée terrestre, car le  Roi des rois et le Seigneur des seigneurs s’avance, afin d’être immolé et se donner en nourriture aux fidèles. 

Cél.   Aucun de ceux qui sont liés par les désirs et par les passions charnelles n’est digne de se présenter devant Toi, de t’approcher et de te servir, ô Roi de gloire, car te servir est grand et redoutable même pour les puissances célestes. Cependant, par ton ineffable et incommensurable amitié pour l’homme, Tu t’es fait homme sans changement ni mutation, Tu t’es fait notre Grand-Prêtre, nous confiant le rite sacré du sacrifice liturgique et non sanglant, ô Maître de toutes choses.

         Toi seul, Seigneur notre Dieu, règnes sur le céleste et le terrestre, porté sur le trône chérubique, Seigneur des séraphins, roi d’Israël, seul Saint te reposant parmi les saints.

         C’est Toi que j’implore, seul bon et prompt à secourir ; jette les yeux sur moi, pécheur et serviteur inutile ; purifie mon âme et mon cœur de toute conscience maligne ; par la puissance de ton Saint-Esprit, rends-moi apte, moi qui suis revêtu de la grâce du sacerdoce, à me tenir devant ta table sainte et à consacrer ton corps très pur et très saint et ton sang très précieux.

         Je viens vers Toi, la tête courbée, et je Te prie : ne détourne pas de moi ta face, ne me rejette pas du nombre de tes enfants, mais rends-moi digne de Te présenter ces dons, moi, pécheur et serviteur indigne.  


LAVEMENT DES MAINS - selon l’ordinaire 

SECRETE 

Cél.   Reçois, Seigneur, cette offrande. Donne la paix au monde et sanctifie ton Eglise qui Te confesse comme son Roi et son Seigneur aux siècles des siècles. 


DIPTYQUES - selon l’ordinaire 

POST NOMINA 

Cél.   O Dieu qui as voulu que la colombe choisisse un  rameau d'olivier pour porter à la terre le message de paix, daigne sanctifier tous ceux qui ont apporté ces offrandes, les vivants et les morts, et donne la paix au monde afin qu'il Te confesse, ô Jésus, coéternel au Père et au Paraclet. A Toi louange, bénédiction, sagesse, honneur, puissance, force et action de grâce aux siècles des siècles. Amen. 


BAISER DE PAIX - Omis. 

CANON EUCHARISTIQUE         

Dia.  Debout ! Soyons en silence ! Mystère de foi ! 

Cél.  Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu le Père et la communion du Saint-Esprit soient   toujours avec vous,

Ts.     et avec ton esprit.


Cél.   Élevons nos cœurs.

Ts.      Nous les élevons vers le Seigneur.


Cél.   Rendons grâces au Seigneur notre Dieu.

Ts.      Cela est digne et juste. 


IMMOLATIO 

Cél.  Il est véritablement digne et juste, équitable et salutaire de Te rendre grâces en tout temps et en tous lieux, Seigneur Saint, Père tout-puissant et éternel, ineffable, indescriptible, invisible et immuable. C'est Toi que servent tes créatures parce qu'elles Te connaissent comme leur seul auteur et leur seul vrai Dieu. Tout ce qui a été fait par Toi Te loue, et les saints Te bénissent et confessent sans contrainte devant les rois et les puissances de ce siècle le grand nom de ton Fils unique engendré, devant qui se tiennent les anges et les archanges, les trônes et les dominations avec tremblement et respect, chantant avec les troupes entières des armées célestes, un hymne à ta gloire en disant : 


SANCTUS 

Ts.     Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu Sabaoth. Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux. Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux ! 

POST–SANCTUS 

Cél.   Hosanna ! Béni soit ton Fils unique venu parmi les hommes, Lui notre Seigneur Jésus-Christ qui, la veille de sa passion librement consentie pour la vie du monde, prit du pain dans ses mains saintes et vénérables, leva les yeux au ciel vers Toi, Père saint, Dieu tout-puissant et éternel, et, rendant grâces, le bénit, le rompit et le donna à ses apôtres et disciples en disant : Prenez et mangez, ceci est mon corps qui est rompu pour vous et pour un grand nombre, en rémission des péchés.

Ts.     Amen.


Cél.   De même, après le repas, il prit la coupe et, rendant grâces, il la bénit la donna à ses apôtres et disciples en disant : Prenez et buvez-en tous, ceci est mon sang, le sang de la nouvelle et éternelle alliance, qui est répandu pour vous et pour un grand nombre en rémission des péchés.

Ts.     Amen. 


                                           Voir suite dans l’ordinaire 


LIBERA NOS 

Cél.   Arrache nos âmes à la gueule de l'enfer, Toi qui as arraché Lazare de la mort, ô Libérateur du genre humain, car c'est à Toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire aux siècles des siècles. 

TRIPLE ELEVATION 

Cél.   Sion, ton roi monté sur un ânon est vainqueur ! Hosanna !

Ch.    Celui qui est assis sur les chérubins est vainqueur, hosanna au plus haut des cieux ! 



IMMIXTION 

BENEDICTION DES FIDELES 

Cél.   Daigne, Seigneur, bénir et sauvegarder dans son intégrité, cette multitude de fidèles venus à ta rencontre. Que nul d'entre eux ne Te donne jamais un baiser comme celui de Judas ; que nul d'eux ne Te vende pour le prix de trente deniers.

Ch.     Amen.


Cél.   Que nul d'entre eux, semblable à Pierre le Coryphée ne T'apostasie ou, comme tes disciples, craignant le monde, ne T'abandonne.

Ch.     Amen.


Cél.   Mais que, dans la crainte de ta splendeur, imitant Madeleine, ils emplissent ta maison du nard de leurs prières.

Ch.     Amen.


Cél.   Et qu'illuminés par ton enseignement, ils goûtent à ton repas mystique sans condamnation.

Ch.       Amen.  


Cél.   Qu'ils portent ta croix avec Simon de Cyrène, afin que, purifiés par ton sang, ils entrent à la suite du larron dans ton royaume.              

Ch.     Amen.


Cél.   Qu'ils Te déposent avec Joseph et Nicodème dans leurs cœurs renouvelés, veillant près des femmes myrrophores, dans l'attente de l'évangile de ta résurrection.

Ch.    Amen.   


COMMUNION - Voir l’ordinaire 

POST COMMUNION 

Dia.   Bien-aimés frères, ayant reçu les saints, divins et immortels mystères, rendons des actions de grâces et demandons à Dieu très clément de nous introduire sans péril pour nos âmes en ce temps de la passion salutaire. Prions le Seigneur !

Ts.     Accorde, Seigneur !


Cél.   Que la puissance de ce sacrement nous purifie, Seigneur, et vienne combler nos désirs. O très sainte Trinité, à Toi louange, honneur et adoration aux siècles des siècles.

Ts.     Amen. 


ACTION DE GRÂCES 

Cél.    Rendons grâces au Seigneur car il est bon, sa miséricorde est éternelle.

Ts.       Rendons grâces au Seigneur...


V.        Je bénirai sans cesse le Seigneur, sa louange sera toujours dans ma bouche.

Ts.       Rendons grâces au Seigneur...


V.         Exaltez avec moi le Seigneur, célébrons tous son saint nom.

Ts.       Rendons grâces au Seigneur...


V.        Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,


Ch.      Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.

Ts.       Rendons grâces au Seigneur... 


RENVOI 

Cél.   Seigneur, que ta miséricorde soit sur nous.

Ts.     selon l’espérance que nous avons mise en Toi.


Cél.  Que le sacrifice d’action de grâces de tes serviteurs indignes te soit agréable, ô sainte Trinité, et que par ta bonté infinie, il nous soit propice. Par la prière de Notre-Dame, la Mère de Dieu et toujours vierge Marie, de saint Germain de Paris dont nous célébrons la liturgie, de saint N... (patron de la paroisse), des saints NN... (saints locaux et du jour) dont nous faisons mémoire et de tous les saints, que Dieu tout-puissant vous bénisse, Père, Fils et Saint-Esprit.

Ts.     Amen.


Dia.  Les solennités sont terminées, allez en paix.

Ts.     Rendons grâces à Dieu.

Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)