1er après PentecôteLien vers Homélie

1er DIMANCHE APRÈS PENTECÔTE

LA SAINTE TRINITE

Commission liturgique Octobre 2012

PRAELEGENDUM
(ton 1)

Ch.      O profondeur de la richesse et de la sagesse et de la connaissance de Dieu ; impénétrables sont ses jugements, incompréhensibles sont ses voies.

V.       Qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller ?

Ch.      Qui lui a donné le premier pour qu'il ait à recevoir en retour ?

V.        Car toutes choses sont de Lui, le Père, par Lui, le fils, en Lui, le Saint-Esprit ;

Ch.      à Lui la gloire dans tous les siècles des siècles. Amen.

COLLECTE

Cél.     Nous Te supplions, ô Ineffable Trinité, illumine notre esprit et enflamme notre cœur du désir fulgurant de Te connaître et de vivre de Toi, par Toi et en Toi, Père, Fils et Saint-Esprit, aux siècles des siècles.

PREMIERE LECTURE
(Genèse 18, 1-10)

GRADUEL
(ton 8)

Ch.      Il y a Trois qui témoignent dans le ciel : le Père, le Verbe et l'Esprit-Saint, et ces Trois sont Un.

V.        Et il y a trois qui témoignent sur terre : l'Esprit, l'eau et le sang, et ces trois sont en accord.

DEUXIEME LECTURE
(Actes 2, 42-47 et 4, 32-35)

ALLELUIA
(ton 5)

On peut choisir entre les deux versets suivants (ou chanter les deux) :

V.        O Seigneur, notre Maître, admirable est ton Nom dans tout l'univers.

ou :

V.      Gloire à Toi, Trinité de Personnes égales, Dieu unique,  qui existais avant tous les siècles, qui es maintenant et qui seras toujours.

EVANGILE
(Matthieu 28, 16-20)

GRANDE ENTREE

Ch.      Que la louange soit sur toutes les lèvres à la gloire du Père et du Fils, que la même louange retentisse en l'honneur du Saint-Esprit à jamais. Alleluia !

SECRETE

A voix moyenne :

Cél.      Trinité sainte, Tu t’es manifestée sous forme voilée à ton serviteur Abraham puis Tu t’es révélée à nous par le Verbe incarné. Reçois avec faveur notre offrande et accorde nous de Te connaître et de Te reconnaître en toutes choses.

IMMOLATIO

Le célébrant a le choix entre les deux immolatios suivantes :

Cél.     Il est véritablement digne, juste, équitable et salutaire de Te rendre grâce en tout temps et en tout lieu, Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, ineffable, indescriptible, invisible et immuable, par le Christ notre Seigneur, dans l’Esprit-Saint.

Toi qui du néant créas le monde, communiquant, dans ton abnégation amoureuse, l’être et la vie à ce qui n’existait pas ; Toi qui Te limites, étant sans limites, et qui, dans ton amour sans bornes, Te penchas sur nous malgré nos péchés, Tu as tant aimé le monde que Tu lui as donné ton Fils, Unique-engendré.

Ton Fils n’a pas hésité à prendre la forme d’esclave, et ton Esprit distribue la vie à tous, aux bons et aux méchants, en se livrant totalement afin de déifier la poussière.

O Toi, lumière incomparable, Père saint, ton abnégation, ton amour, ta largesse, ta miséricorde font éclater les chaînes infernales. Nous sommes pécheurs, Tu envoies le Rédempteur ; nous sommes morts, Tu nous communiques la vie dans l’Esprit-Saint.

Que ton amour, gage et certitude, chasse toute crainte, afin que tous les peuples confessant unanimement l’orthodoxie, joignent leurs humbles voix à celles des armées angéliques qui ne cessent de Te clamer, de Te chanter, de T’adorer dans les cieux, en Te disant :

Ou :      

Cél.     Il est vraiment digne et juste, équitable et salutaire, de Te rendre grâce en tout temps et en tout lieu, Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, ineffable, indescriptible, invisible et immuable.

Avec ton Fils unique et le Saint-Esprit, Tu es un seul Dieu, Tu es un seul Seigneur, non pas dans la singularité d’une unique personne, mais dans la Trinité d’une substance unique.

En effet, ce que, par ta révélation, nous croyons au sujet de ta gloire, nous l’affirmons, sans aucune distinction ni différence, et de ton Fils et de l’Esprit-Saint. Si bien qu’en confessant la Divinité éternelle et véritable, nous adorons et les Personnes distinctes et leur nature unique et leur égale majesté, que louent les anges et les archanges, les chérubins et les séraphins, qui ne cessent de clamer chaque jour d’une seule voix, en disant :

POST-SANCTUS

Cél.     Il est béni, notre Seigneur Jésus-Christ, Il a ouvert à nous, pécheurs, le chemin unique de la Divine Trinité, Lui qui, la veille de sa passion, librement consentie pour le salut de tous, prit du pain dans ses mains saintes, vénérables et magnanimes…

BENEDICTION DES FIDELES

Cél.     Daigne, ô Dieu Tri-Unique, + bénir cette famille qui est venue T’adorer, et donne-lui la force de toujours persévérer dans ton mystère.

POST-COMMUNION

Cél.     Que la réception de ce sacrement, Seigneur, et la confession de la sainte et éternelle Trinité et de son Unité indivisible, nous procurent le salut de l’âme et du corps. Par Jésus-Christ, ton Fils notre Seigneur, qui vit et règne avec Toi et l’Esprit-Saint aux siècles des siècles.


Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)