VÊPRES DU PREMIER NOM DIVIN

Ô SAGESSE

le 17 Décembre

Aux vêpres des Noms divins, on allume progressivement les 7 lampes du sanctuaire, le 1er jour une lampe, le 2e jour deux lampes...

Annonce liturgique - On allume la 1ère lampe. Le diacre ou le lecteur se rens à l'ambon et dit :

Dia. Bien-aimés frères, l'Église ouvre la série septénaire des Noms divins, qui précède la vigile de Noël. Tous les jours, à vêpres, c'est-à-dire maintenant, elle lance par une antienne solennelle un cri vers le Messie. Aujourd'hui, l'Église fait entendre son premier appel au Fils de Dieu et Fils de l'homme : Ô sagesse.


OUVERTURE selon l'ordinaire


PSAUME COSMIQUE


ANTIENNE

V. Tes œuvres sont admirables, Seigneur, Tu as tout créé par ta Sagesse, alléluia !


PSALMODIE Ps 104

Mon âme, bénis le Seigneur...

Reprise de l'antienne


Psaume 67


ANTIENNE

V. La terre connaîtra tes voies, ô Sagesse, ton salut parmi toutes les nations, alléluia !


PSALMODIE

Que Dieu nous prenne en pitié et qu'Il nous bénisse,

qu'Il fasse briller sur nous la lumière de sa face.

Ainsi on connaîtra ses voies sur la terre,

son salut parmi toutes les nations.

Que les peuples Te louent, ô mon Dieu,

que tous les peuples Te rendent grâce.

Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse,

car Tu juges les peuples avec équité,

Tu diriges les nations sur la terre.

Que les peuples Te louent, ô mon Dieu,

que tous les peuples Te rendent grâce.

La terre a donné son fruit,

que Dieu, notre Dieu, nous bénisse.

Que Dieu nous bénisse en surabondance,

que toute la terre Le révère.

Ts. Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit

comme il était au commencement et maintenant et toujours

et aux siècles des siècles. Amen.

Reprise de l'antienne


Psaume ecclésiastique


ANTIENNE

V. La Sagesse prééternelle a bâti sa maison dans les entrailles virginales, alléluia !


PSALMODIE alternée par deux chantres

Chantons les cantiques de l'avant-fête de la naissance du Christ dans l'allégresse de nos âmes.

Dans sa grande miséricorde et sa pitié, Celui qui est consubstantiel au Père et à l'Esprit va revêtir la masse de limon.

Il naîtra dans la ville de Bethléem, sa naissance ineffable sera célébrée par les anges et les pasteurs.

Faisons résonner les cymbales, poussons des cris de victoire, les prédictions des prophètes s'accomplissent : le Christ va Se montrer à nous.

Celui qu'ils annonçaient est près d'apparaître au milieu des mortels, Il va naître dans la grotte sacrée et reposera dans la crèche.

Prépare-toi, Bethléem, Eden, ouvre tes portes, prends aujourd'hui tes habits de fête, ô terre de Juda,

que les cieux exultent, que les hommes se réjouissent.

La Vie descend dans une crèche pour enrichir la pauvreté d'Adam par l'abondance de sa miséricorde.

Le Riche descend dans une étable, et la nature divine n'éprouve ni changement, ni confusion.

Dès l'aurore, mon cœur veille pour Toi, ô Verbe de Dieu, 

par ta miséricorde, et sans rien perdre, Tu t'es anéanti pour l'homme déchu.

Dans le sein d'une vierge, Tu as pris la forme d'esclave,

donne-moi la paix, ô Ami de l'homme. 

Que les nuées distillent la rosée d'en-haut, que Celui qui a placé les nuages, le Dieu adorable, descende dans une nuée qui est la Vierge,

afin d'illuminer de sa lumière éternelle ceux qui étaient avant sa venue dans l'ombre de la mort.

Ts. Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,

comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.

Le Seigneur est proche, alléluia !

R. Venez, adorons-Le, alléluia, alléluia !


LECTURE Sg 7, 15 à 8, 1


RÉPONS LONG selon l'ordinaire de semaine sans fête.


HYMNE ambrosienne

Ô Créateur du firmament, clarté sans fin de tout croyant, ô Christ Sauveur, Ami des hommes, exauce nos humbles prières.

Touché de voir périr le siècle sous les coups placés de la mort, Tu apprêtes, pour ses p&chés, le remède de ton pardon.

Comme un époux brillant s'élance en dehors du lit nuptial, lorsque les temps sont accomplis, tu nais de la Vierge très pure.

A Ton Nom grand et redoutable, aux cieux, sur la terre et dans l'enfer, toute créature s'incline et fléchit les genoux.

Ô Saint qui reviendras juger, en ton second avènement; nous t'n prions, délivre-nous de la perfidie du démon.

On enchaîne immédiatement :

Lumière joyeuse


COLLECTE

Cél. Daigne, Seigneur, garder cette soirée sans péché.

Tu es béni, Seigneur, Dieu de nos pères, et ton Nom est

loué et glorifié aux siècles. Amen.

Que ta miséricorde soit sur nous car nous espérons en Toi.

Tu es béni, Seigneur, enseigne-nous par tes commandements.

Tu es béni, Maître, instruis-nous par tes commandements.

Tu es béni, Saint, éclaire-nous par tes commandements.

Seigneur, ta miséricorde dure à jamais, ne méprise pas l'œuvre de tes mains.

À Toi convient la louange, à Toi convient le cantique, à Toi

convient la gloire, Père, Fils et Saint-Esprit, maintenant et

toujours et aux siècles des siècles.

Ts. Amen.


PSAUME lucernaire et strophes patristiques ton 3

Cél. Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi, et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral.

1. Nature immense, Christ Roi, comment une humble étable pourra-t-elle Te recevoir ? Comment la crèche pourra-t-elle Te contenir, ô Jésus, Fils d'une Mère intacte ? Tu t'es fait étranger dans ton propre domaine, afin de sauver ceux qui Te donnent l'hospitalité.

2. Notre Dame, ciel nouveau, hâte-toi de faire sortir le Christ de ton sein comme d'un nuage ; que le Soleil de gloire apparaisse dans la grotte de notre chair ; qu'Il irradie de sa lumière les extrémités du monde, par sa grande miséricorde.

3. Tu connais notre misère et nos douleurs, ô Christ, Dieu de bonté, et Tu ne les méprises pas. Avant même de quitter ta Mère, Tu t'anéantis, fixant ton tabernacle dans les entrailles virginales de celle qui T'enfantera sans douleur.

4. Monts et collines, peuples et tribus, nations de toute la terre et tout ce qui respire, annoncez la victoire ! Voici venir la plénitude de la joie divine, la Rédemption approche, le Verbe de Dieu, qui est au-dessus des temps, Se soumet au temps par sa grande miséricorde.

5. Le vase d'arôme divin s'avance pour répandre dans la grotte de Bethléem le Parfum par excellence, Celui dont l'arôme mystique remplit ceux qui Lui chantent : «Tu es béni, Dieu de nos pères !»


Magnificat

On augmente l'éclairage de l'église


PRÉFACE aux fidèles

Cél. Je vois un mystère étrange et très glorieux : la grotte devient le ciel, la Vierge devient le trône chérubique et la crèche le contenant dans lequel se couche l'Incontenable, le Christ Dieu. En Le glorifiant, magnifions la Vierge.


GRANDE ANTIENNE du premier Nom divin avant et après le cantique

Ô Sagesse, Toi qui es sortie de la bouche du Très-Haut, qui atteins d'une extrémité du monde à l'autre, et qui disposes toutes choses avec force et douceur, viens et ne tarde pas, viens nous enseigner la voie de la prudence et l'amour de ta beauté.


CANTIQUE ton de l'ordinaire

Mon âme magnifie le Seigneur / et mon esprit est ravi de joie en Dieu mon Sauveur...

Petite antienne du premier Nom divin

À intercaler tous les trois versets du Magnificat.

Ô Sagesse, viens nous enseigner la voie de la prudence et l'amour de ta beauté.

On diminue l'éclairage de l'église après le deuxième chant de la grande antienne.


TRISAGION


LITANIES wisigothiques

Dia. Que les cieux répandent la rosée en manifestant le Christ,

Ts. Kyrie eleison !

Dia. Que la terre s'ouvre et, selon la parole de l'ange, que la

Ts. Kyrie eleison !

Dia. Que la Rosée qui procède du Père tout-puissant soit la

Ts. Kyrie eleison !


Dia. Que la pluie du matin imbibe le sol aride de notre temps, supplions, demandons et prions le Seigneur.

Ts. Kyrie eleison !

Dia. Que dans l'effusion d'une grâce aussi abondante, l'Esprit lave

Ts. Kyrie eleison !

Dia. Que nous puissions contempler sans péril la présence parmi

Ts. Kyrie eleison !

Dia. Que, mêlés aux habitants du ciel, nous fassions entendre,

Ts. Accorde, Seigneur.

Dia. Que le Dieu, qui vient nous racheter par son avènement

Ts. Accorde, Seigneur.


Dia. Disons tous de toute notre âme et de tout notre esprit :

Ts. Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison !

Notre Père


COLLECTE (Bréviaire wisigothique, 4ème dimanche de l'Avent)

Cél. Ô Christ, Fils de Dieu, né d'une vierge en ce monde, Toi

Ts. Amen.

Clôture selon l'ordinaire, sauf la clausule finale

Cél. Que le Seigneur qui était, qui est et qui vient nous donne sa paix,

Ts. et la vie éternelle. Amen.



HYMNE à la Vierge

Ch.              Étoile de la mer, nourricière de Dieu,

et que les nuées fassent pleuvoir le Juste dont l'Avènement est annoncé par les saints, supplions, demandons et prions le Seigneur.

Vierge conçoive et enfante le Sauveur, supplions, demandons et prions le Seigneur.

santé des infirmes et la libération des possédés, supplions, demandons et prions le Seigneur.

les iniquités anciennes, et qu'Il verse sur l'homme l'éternelle lumière de justice, supplions, demandons et prions le Seigneur.

nous du Fils prééternel, marchant devant Lui avec des transports de jubilation, supplions, demandons et prions le Seigneur.

le cantique triomphal d'allégresse : «Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur», demandons au Seigneur.

et nous illuminer par sa nativité, éclaire notre intelligence, supplions, demandons au Seigneur.

qui ébranles et stupéfies les royaumes par la grandeur de ta nativité, et contrains les rois à l'admiration, donne-nous ta crainte, qui est le commencement de la sagesse, afin que nous puissions cultiver et Te présenter en hommage un fruit de paix. Toi qui, pour appeler les nations, es arrivé avec la rapidité d'un fleuve, venant naître sur la terre pour la conversion des pécheurs, manifeste le don de ta grâce, afin que toute frayeur étant bannie, nous Te suivions toujours dans l'amour d'une intime charité. Par ta miséricorde, ô notre Dieu, qui es béni et qui vis, règnes et triomphes avec le Père et l'Esprit-Saint aux siècles des siècles.

À la fin de l'office, il est possible de chanter l'hymne à la Vierge ou le cantique populaire «Venez, divin Messie»



CANTIQUE

Refrain

Venez, divin Messie

Sauver nos jours infortunés

Venez, source de vie

Venez, venez, venez.

1. Ah ! descendez, hâtez vos pas

Sauvez les hommes du trépas

Secourez-nous, ne tardez pas

Voyez couler nos larmes

Grand Dieu, si vous nous pardonnez,

Nous n'aurons plus d'alarmes

Venez, venez, venez.

Refrain

2. Ah ! désarmez votre courroux :

Nous soupirons à vos genoux,

Seigneur, nous n'espérons qu'en vous.

Pour nous livrer la guerre,

Tous les enfers sont déchaînés,

Desendez sur la terre,

Venez, venez, venez.

Refrain

3. Vous êtes né pour les pécheurs.

Que votre grâce, ô Dieu sauveur,

Dissipe en nous la nuit, la peur !

Seigneur, que votre enfance

Nous fasse vivre en la clarté.

Soyez la délivrance,

Venez, venez, venez.

Refrain

4. Ô Fils de Dieu, ne tardez pas :

Par votre corps donnez la joie.

À notre monde en désarroi,

Redites-nous encore

De quel amour vous nous aimez ;

Tant d'hommes vous ignorent !

Venez, venez, venez !

Refrain

5. À Bethléem, les cieux chantaient

Que le meilleur de vos bienfaits

C'était le don de votre paix.

Le monde la dédaigne :

Partout les cœurs sont divisés !

Qu'arrive votre règne !

Venez, venez, venez !

Refrain

6. Que nos soupirs soient entendus !

Les biens que nous avons perdus

Ne nous seront-ils point rendus ?

Seigneur, vos saints oracles

À tous les siècles étonnés

Promirent ces miracles :

Venez, venez, venez !

Refrain

7. Si vous venez, Roi glorieux,

Nous vous verrons, victorieux,

Fermer l'enfer, ouvrir les cieux.

Nous l'espérons sans cesse,

Les cieux nous furent destinés ;

Tenez votre promesse,

Venez, venez, venez !

Refrain

8. Quand vous viendrez au dernier jour

Juger le monde sur l'amour,

Que nous veillions pour ce retour !

Que votre main nous prenne

Dans le Royaume des sauvés !

Que meure enfin la haine,

Venez, venez, venez !

Refrain

9. Ah ! puissions-nous chanter, un jour,

Dans votre bienheureux séjour,

Et votre gloire et votre amour !

C'est là l'heureux partage

De ceux que vous prédestinez ;

Donnez-nous en le gage,

Venez, venez, venez !

Refrain

Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)