Saint Jean l'évangélisteLien vers Homélie

SAINT JEAN L'ÉVANGÉLISTE

le 27 décembre


PRAELEGENDUM (Introït) 

Ch.    Saint Jean, disciple, vierge, tant aimé de Jésus-Christ, alléluia ; tu as annoncé sur terre la lumière disciple du Verbe prééternel, alléluia, alléluia.

V.      C'est ce même disciple qui rend témoignage de ces choses, et nous savons que son témoignage est vrai.

Ch.    Saint Jean, disciple vierge...

V.      Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit...

Ts.        Saint Jean, disciple vierge... 


TRISAGION


KYRIE 


GLORIA 


COLLECTE  

Cél.  Toi qui es né aujourd'hui de la Vierge Marie pour notre salut, répands la lumière sur ton Église, afin qu'étant illuminée par l'Évangile de saint Jean, ton apôtre, elle illumine à son tour tous les confins de la terre, ô Toi qui vis, règnes et triomphes avec le Père et l'Esprit-Saint, un seul Dieu aux siècles des siècles.

Ts.     Amen



GRADUEL

V. Il courut un bruit parmi les frères que ce disciple ne mourrait point.


Ch. Il courut un bruit...

V. Jésus n'avait pas dit : « Il ne mourra point », mais : « Si Je veux qu'il demeure jusqu'à ce que Je   vienne.


Ch. Il courut un bruit...

y Il courut un bruit parmi les frères Tous que ce disciple ne mourrait point.


EPÎTRE (I Jean 1, 1-4)


ALLELUIA

V.      Alléluia

Ch.    Alléluia.

V.      Dieu est lumière ; en Lui, point de ténèbres.

Ts.      Alléluia.                                                                       


ÉVANGILE (Jean 21, 20 à la fin)

LITANIE (Ordinaire ou mozarabe) 


COLLECTE POST-PRECEM

Cél. En ce temps de la solennité de ta naissance, exauce, Seigneur, ta famille rassemblée dans le sein de ton Église pour chanter tes louanges. Accorde aux captifs la rédemption, aux ignorants la vue, aux pécheurs la rémission, car Tu es venu pour nous sauver et illuminer Ton peuple dont l'âme se confie pleinement en Toi.

Par ta miséricorde et ton amour des hommes, Père, Fils et Saint-Esprit, ô notre Dieu qui es béni et qui vis, règnes et triomphes aux siècles des siècles.

Ts.      Amen. 


PRÉFACE AUX FIDÈLES (Préface de l'Offertoire)

Cél.   Mes bien-aimés frères, le Christ naît, rendez gloire ! Le Christ descend des cieux, allez à sa rencontre ! Le Christ est sur la terre, élevez-vous ! Le Christ revêt notre chair, soyez émus de crainte et d'allégresse ! La lettre fuit, l'esprit triomphe. Les ombres sont passées, la vérité fait son entrée. Nations, battez des mains, et vous, frères, invoquez avec moi l'Esprit-Saint afin qu'Il me communique sa vertu ineffable et que moi, prêtre indigne, j'ose apporter la Sainte Oblation de notre Seigneur Jésus-Christ, car en vérité c'est Lui qui offre et qui est offert, qui reçoit et qui distribue, coéternel au Père et à l'Esprit-Saint, aux siècles des siècles. 


GRANDE ENTRÉE (Sonus-Laudes)

Ch.    La Vierge aujourd'hui met au monde l'Éternel, et la terre offre une grotte à l'Inaccessible. Les anges et les pasteurs Le louent et les mages avec l'étoile s'avancent, car Tu es né pour nous, Enfant nouvelet, Dieu prééternel. Alléluia, alléluia, alléluia. 


SECRÈTE (Collecte de l'Offertoire)

Cél.  DIEU tout-puissant, Toi qui endosses notre nature fragile pour nous sauver et nous visiter par Ta naissance corporelle, nous Te supplions, rachète de la mort ceux que Tu appelles à participer à Ton sacrifice, enrichis-les par l'effusion de l'Esprit divin, conserve-les dans la pureté orthodoxe et dans l'amour de Ta liturgie, Toi qui, avec le Père et l'Esprit-Saint, un seul Dieu, vis et règnes aux siècles des siècles. Amen. 


DIPTYQUES (selon l'Ordinaire)


POST-NOMINA (Collecte des noms)

Cél.  Seigneur Jésus, Dieu tout-puissant, reçois le sacrifice de louange que nous apportons en ce jour de ton incarnation pour nous et pour l'univers entier. Fais miséricorde dans l'éternité aux vivants et aux défunts. Ordonne que les noms que nous avons prononcés et ceux que nous avons oubliés, ainsi que les noms pour lesquels personne ne prie, soient inscrits dans le Livre de vie, car Tu es apparu aujourd'hui pour sauver tous les hommes, ô Sauveur du monde, coéternel au Père et au Paraclet.

À Toi louange, bénédiction, sagesse, honneur, puissance, force et actions de grâces, aux siècles des siècles.

Ts.      Amen. 


COLLECTE DU BAISER DE PAIX (In Pacem)

Cél.   PRINCE de la paix, permets que notre baiser de paix renoue les liens de la vraie charité parmi les frères, ô Dieu béni aux siècles des siècles. 


DIALOGUE 


IMMOLATIO (Préface)

Cél.   Il est vraiment digne, juste, équitable et salutaire de Te rendre grâces en tous temps et en tous lieux, Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, en ce jour où nous vénérons la mémoire du bienheureux apôtre Jean. Ayant été appelé par ton Fils, il laissa son père terrestre pour Te servir, Toi, son Père céleste. Il jeta au loin les filets du siècle qui le retenaient, afin de s'attacher d'un cœur affranchi à l'insaisissable mystère de ta volonté. Il abandonna sa barque agitée par les flots pour goûter la paix auprès de Celui auquel obéissent les éléments déchaînés. Il cessa de sonder les profondeurs marines pour scruter les secrets divins. Au festin sacré, à la Cène mystique, se distinguant des autres apôtres, il s'éleva jusqu'à reposer sur la poitrine du Sauveur Lui-même qui, monté sur la Croix, lui confia sa mère et le subrogea à sa place comme fils de la Vierge.

Il dépassa les autres disciples par son lumineux Évangile et ses miracles éclatants : la nature lui fut soumise et les démons s'enfuirent devant lui. Les uns crurent voir en lui un dieu, les autres un magicien : il n'était qu'un enfant aimé du Christ. Les esprits impurs, frissonnant à sa parole puissante, craignaient son approche et la mort elle-même n'osa dévorer celui qui annonce le Verbe éternel en disant : « Il est la Résurrection et la Vie

C'est par Lui et en Lui que les Anges louent ta gloire, que les Dominations T'adorent, que les Puissances se prosternent en tremblant. Les Cieux, les Vertus des Cieux et les bienheureux Séraphins s'associent à leur exultation et concélèbrent avec eux. Daigne ordonner nous T'en supplions, que nos voix confessantes puissent se mêler aux leurs en disant : 


SANCTUS 


POST-SANCTUS

Cél.   Gloire Dieu au plus haut des cieux ! Paix sur la terre, bonne volonté parmi les hommes ! La Rédemption s'accomplit, le si longtemps attendu. Le Désiré des nations est venu ; selon la promesse, la Résurrection des morts est arrivée et nous voyons briller Celui que les bienheureux ont sans cesse appelé, Lui. Verbe incarné, notre Seigneur Jésus-Christ. 

                           INSTITUTION

Cél.   Qui la veille de sa passion... 


ANAMNÈSE (Mémorial)

Cél.  Chaque fois que vous ferez ceci, vous le ferez en mémoire de Moi. Vous proclamerez ma mort, vous annoncerez ma résurrection. vous espérerez mon retour jusqu'à l'heure où  Je reviendrai vers vous du ciel avec gloire.

Ch.   Nous confessons ta venue, nous proclamons ta lumière descendue du ciel pour éclairer notre intelligence. 

Cél.  Faisant le mémorial de son incarnation salutaire, de la manifestation de sa divinité, de sa mort sur la croix, de sa résurrection de l'enfer et de son ascension au ciel. 


OFFRANDE 

Cél.  Nous qui sommes à Toi, nous T'offrons ce qui est à Toi pour ceux qui sont à Toi, cette Offrande pure, cette Offrande raisonnable, cette Offrande non sanglante, et nous Te demandons et Te supplions : reçois cette Oblation sur ton autel d'en-haut des mains de tes anges... 


ÉPICLÈSE 


POST-ÉPICLÈSE 

FRACTION DU PAIN

Cél.  Nous croyons, Seigneur, à ton avènement et proclamons ta passion. Ton Corps est rompu pour la rémission de nos péchés, ton sang est répandu pour la rédemption du monde. 


PRIÈRE DOMINICALE (Pater ou Notre Père) 


LIBERA NOS (Collecte du Notre Père)

Cél.  Délivre-nous de la servitude des éléments du monde, et rends-nous héritiers de ton Royaume.

Car c'est à Toi qu'appartiennent le Règne, la puissance et la Gloire, aux siècles des siècles.

Ts.     Amen. 


ÉLÉVATION DES DONS

Cl.    L’Ange du Grand Conseil S'est incarné de la Vierge, alléluia.

Ts.      Celui qui est assis sur les Chérubins S'est incarné, alléluia, alléluia. 


BÉNÉDICTION DES FIDÈLES

Cél.  Seigneur par la naissance de ton Fils, la Lumière de vérité a chassé les ténèbres de l'ignorance. Tu as communiqué cette Lumière à tes apôtres qui incendièrent toutes les nations comme des flambeaux de ta bonne nouvelle, éclairant notre intelligence enfumée par les passions.

Ts.     Amen.


Cél.  Accorde à ton peuple la théologie radieuse de Jean, ton disciple, lui qui, contemplant sans être aveuglé le Principe éternel du Verbe, témoigne sans crainte son incarnation dans le temps

Ts.     Amen.


Cél.  Invoquant son intercession, fait fructifier dans cette assemblée la redoutable douceur de celui qui s'est reposé sur la poitrine du Christ. Daigne exaucer nos prières Toi qui, dans ta parfaite Tri-Unité. es Dieu aux siècles des siècles.

Ts.     Amen. 


COMMUNION 


TRICANON 

POSTCOMMUNION 

Dia.  Bien-aimés frères, ayant reçu les saints, divins et immortels Mystères du Christ, demandons au Seigneur de demeurer en communion avec Lui qui a pris aujourd'hui notre infirmité, prions le Seigneur.

Ts.     Accorde Seigneur.


Cél.  Fais, nous T'en supplions, Dieu tout-puissant, que ton Fils, Sauveur du monde, qui, en naissant aujourd'hui, nous donne la naissance divine, nous accorde aussi l'immortalité qui est de Te connaître, Toi et ton Fils et ton Esprit-Saint, un seul Dieu aux siècles des siècles

Ts.     Amen.



RITE DE LA COUPE DE SAINT JEAN 

Dès que le célébrant a terminé la Postcommunion, le clergé sort du sanctuaire, va vers la table sur laquelle est posée la coupe, et le diacre dit la Préface aux fidèles : 


PRÉFACE AUX FIDÈLES

Dia.  Mes bien-aimés frères, notre Seigneur Jésus-Christ, en quittant ce monde, annonça à tous les croyants : voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru par mon nom : ils chasseront les démons, ils parleront en langues nouvelles, ils prendront les serpents dans leurs mains, et s'ils boivent quelque poison mortel, ils n'en éprouveront aucun mal.

Le disciple bien aimé du Christ reçut de César une coupe de vin empoisonné. L'empereur voulait savoir s'il était un dieu, un magicien ou un imposteur.

L'apôtre bénit la coupe, le poison s'échappe sous forme de serpent et Jean le Théologien la boit sans péril louant la Triple Lumière.

Saint Ambroise nous enseigne que la bénédiction est supérieure à la nature, car elle transforme la nature.

Faisant donc mémoire de celui qui puisa la connaissance des mystères ineffables dans le Cœur divin, et qui, comme tonnerre immatériel, proclame : « Dans le Principe était le Verbe ”, nous bénissons en ce jour solennel cette coupe ici présente, remplie du jus aromatique et enivrant des grappes de la vigne.

Nous vous demandons, frères, priez avec nous, afin que par le suffrage de saint Jean, le Verbe incarné de la très pure Vierge Marie exauce nos prières, prions le Seigneur.

Ts.      Kyrie eleison.


Pour que tous ceux qui goûteront à cette coupe bénie soient préservés à jamais des poisons et des morsures, de la haine, de l'envoûtement et des calomnies, prions le Seigneur.

Ts.     Kyrie eleison.


Pour que la peste, la famine, l'esprit languissant, l'accident et la mort violente soient écartés pour toujours, prions le Seigneur.

Ts.     Kyrie eleison.


Que la puissance bénissante de l'Esprit de Vérité et la révélation lumineuse du Verbe divin descendent et demeurent perdurablement dans les convives de cette fête, demandons au Seigneur.

Ts.     Accorde Seigneur. 

Cél.  Et maintenant, nous Te supplions, Père tout-  puissant par ton Fils unique, envoie   la bénédiction céleste de ton Esprit sur cette coupe et sanctifie-la afin que tous ceux qui en goûteront soient protégés par ta droite puissante et progressent dans ton amour, en attendant le Second Avènement dans l'espoir de la vie sans fin, glorifiant sans se lasser le Père, le Fils et l'Esprit-Saint aux siècles des siècles.

Ts.     Amen. 

Le prêtre trempe ses lèvres dans la coupe et la présente à chaque fidèle. Les fidèles s'approchent et chacun boit tandis que le chœur chante : 

Ch.   Rendons grâces au Seigneur car Il est bon, aa miséricorde est éternelle.

V.     Couronnons de cantiques divins l'abîme de la Sagesse, le tonnerre du Verbe, le grand ami du cœur du Christ. Exaltons par des acclamations le fils aimable de la Mère de Dieu, le théologue, l'interprète des Mystères sacrés.

Rendons grâces au Seigneur...


V.     Vénérons la lyre aux mélodies célestes, fondement l'Église, fleuve de l'Orthodoxie, rejeton de la pureté Prions celui que la mort n'a pas touché, d'être auprès de nous lors du Second Avènement du Verbe incarné.

Rendons grâces au Seigneur...


V.      Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit...

Rendons grâces au Seigneur...


Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)