Les saints innocentsLien vers Homélie

LES SAINTS INNOCENTS

le 28 décembre

PRÆLEGENDUM (Introït)


Ch.    Un enfant nous est né, un Fils nous est donné. Et la puissance a été placée sur ses épaules, et Il sera appelé l'Ange du Grand Conseil.

V.      Chantez au Seigneur un cantique nouveau, car Il a fait des merveilles.

Ch.    Un enfant nous est né...

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit...

Ts.      Un enfant nous est né... 


TRISAGION 

KYRIE 

GLORIA 

COLLECTE

Cél.  Les enfants arrachés à la mamelle mélangent leurs louanges à celles des anges des Cieux, tandis que la terre et tous ses habitants se réjouissent de la naissance de l'Enfant unique. Seigneur, fais que Ton Église céleste et terrestre ne cesse de Te glorifier, Père, Fils et Saint-Esprit, aux siècles des siècles.

Ts.      Amen.



GRADUEL


V.      Si vous n'êtes pas comme des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume de Dieu.

Ch.    Si vous n'êtes...

V.      De la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle, Tu as fait jaillir la louange.

Ch.    Si vous n'êtes...

V.      Si vous n'êtes pas comme des enfants,

Ts.      vous n'entrerez pas dans le Royaume de Dieu. 


ÉPÎTRE (I Jean 4, 2-4) 


ALLELUIA


V.      Alléluia.

Ch.    Alléluia

V.      Quand Israël était enfant Je l'aimais, et de l'Égypte Je l'appelais mon Fils.

Ts.      Alléluia. 


ÉVANGILE (Matthieu 2, 13-18)

LITANIE (Ordinaire ou mozarabe) 


COLLECTE POST-PRECEM

Cél. En temps de la solennité de ta naissance, exauce, Seigneur, ta famille rassemblée dans le sein de ton Église pour chanter Tes louanges. Accorde aux captifs la rédemption, aux ignorants la vue, aux pécheurs la rémission, car Tu es venu pour nous sauver et illuminer Ton peuple dont l'âme se confie pleinement en Toi.

Par ta miséricorde et ton amour de l'homme, Père, Fils et Saint-Esprit, ô notre Dieu qui es béni et qui vis et règne aux siècles des siècles.

Ts.      Amen. 


PRÉFACE AUX FIDÈLES (Préface de l'Offertoire)

Cél.   Bien-aimés frères, contemplez l'Enfant dans la crèche, entouré des anges et des bêtes, et comprenez : c'est le Nouvel Adam qui restaure le bonheur paradisiaque. Il est nouvellement né hors du péché, engendré sans péché de la Mère immaculée. Ses lèvres ne parlent pas, mais le regard de la Parole par laquelle tout a été fait nous dit : « Je ne suis pas né dans le péché, Ma mère ne M'a pas conçu dans l'iniquité. Voyez avec les bergers et les mages : Je suis venu tel que vous étiez créés par Moi, et non tel que vous êtes devenus par votre propre imprudence. Devenez donc comme Moi des enfants et vous entrerez dans le Royaume. » Ne soyons plus aveugles, mes bien-aimés, ce n'est pas la grotte qui est devant vous, c'est la Porte du Paradis : le Chérubin s'écarte et la Vierge enouvre le passage.

Ne soyons plus sourds, mes bien-aimés, ce ne sont pas les cris inconsolables de Rachel pleurant les petits égorgés par le féroce Hérode, c’est le jardin des délices qui se remplit de milliers d'innocents pour nous accueillir à notre heure dans le jeu insouciant et éternel.

Ne soyons plus muets, mes bien-aimés, ouvrons nos gosiers pour crier la joie inexprimable en paroles, et pour réclamer, non le lait maternel, mais la nourriture de la Vie éternelle en suppliant l'Esprit-Saint, afin qu'Il me communique sa vertu ineffable, et que moi prêtre indigne, j'ose apporter la Sainte Oblation de notre Seigneur Jésus-Christ, car en vérité c'est Lui qui offre et qui est offert, qui reçoit et qui distribue, coéternel au Père et à l'Esprit-Saint, aux siècles des siècles.



GRANDE ENTRÉE (Sonus-Laudes)

Ch.   La Vierge aujourd'hui met au monde l'Éternel et la terre offre une grotte à l'Inaccessible. Les anges et les pasteurs Le louent, et les mages avec l'étoile s'avancent, car Tu es né pour nous, Enfant nouvelet, Dieu prééternel. Alléluia, alléluia, alléluia. 


SECRÈTE (Collecte de l'Offertoire)

Cél.  Dieu tout puissant et doux, miséricordieux et bon, le malheur temporel des femmes de Bethléem n'a pas de consolation, rien n'apaise leurs larmes, et pourtant, leurs enfants, sans mérite de leur part, inaugurent un fleuve de martyrs à travers les temps et repeuplent la Bethléem céleste dans le bonheur éternel. Accorde à Ton peuple ici présent, privé du martyre de joyeuse patience dans les épreuves quotidiennes, d'apporter des offrandes d'actions de grâces, et de recevoir de Toi la grande récompense dans les cieux, préparée d'abord aux petits et aux humbles, Toi qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vis et règnes aux siècles des siècles. Amen. 


DIPTYQUES (selon l'Ordinaire)


POST-NOMINA (Collecte des noms)

Cél.  Ô Seigneur Jésus, Dieu tout-puissant, Tu opposes les nourrissons aux puissants de cette terre, les enfants triomphent avec Toi, les rois sont renversés. Dans cette nouvelle loi, qui dépasse notre intelligence, fais par ta grâce triompher du mal, malgré leur faiblesse, tous ceux que nous avons commémorés, et n'oublie pas, par l'intercession des Innocents, tous les enfants morts avant de vivre, afin que tous les peuples, unis aux petits, Te connaissent, Toi, seul Sauveur du monde, Ami de l'homme, coéternel au Père et au Paraclet.

À Toi louange, bénédiction, sagesse, honneur, puissance, force et action de grâces, aux siècles des siècles.

Ts.     Amen. 


COLLECTE DU BAISER DE PAIX (In Pacem) 

Cél.  Prince de la paix, permets que notre baiser de paix renoue les liens de la vraie charité parmi les frères, ô Dieu béni aux siècles des siècles. 


DIALOGUE 


IMMOLATIO (Préface)

Cél.  Il est vraiment digne et juste, équitable et salutaire, de Te rendre grâces en tous temps et en tous lieux, Seigneur saint, Dieu tout-puissant et éternel, ineffable, indescriptible, invisible et immuable, par le Christ notre Seigneur dans l'Esprit-Saint, principalement pour ceux dont nous célébrons aujourd'hui la passion dans une solennité annuelle. Ce sont ceux que le satellite d'Hérode a arrachés des mamelles des mères qui allaitaient. Ils sont appelés à bon droit fleurs des martyrs, ceux qui, au milieu du froid de l'infidélité, ont éclaté comme les premières perles de l'Église et sont tombés sous le vent glacé de la persécution, dont le sang a coulé comme une source dans la cité de Bethléem. Ils sont enfants, car l'âge leur refusait la parole ; cependant ils firent entendre avec joie la louange du Seigneur. Ils prêchent, immolés, Celui que, vivants, ils ne pouvaient encore annoncer. Ils parlent par leur sang quand leur langue se tait encore, et le martyre initie à la louange ceux dont la bouche ne pouvait encore parler. Le Christ-Enfant envoie au ciel, avant Lui, des enfants ; Il transmet à son Père des gages nouveaux : Il lui consacre, pour prémices, un premier martyre d'enfants, accompli par le forfait d'Hérode. L'ennemi rend service à leurs corps au moment même où il les immole : il les égorge et la vie sort de cette mort ; en tombant, ils ressuscitent : leur victoire se prouve par leur trépas.

C'est par Lui et en Lui que les Anges louent ta gloire, que les Dominations T'adorent, que les Puissances se prosternent en tremblant. Les Cieux, les Vertus des Cieux et les bienheureux Séraphins s'associent à leur exultation et concélèbrent avec eux. Daigne ordonner, nous T'en supplions, que nos voix confessantes puissent se mêler aux leurs en disant : 


SANCTUS 


POST-SANCTUS

Cél.  Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! Paix sur la terre, bonne volonté parmi les hommes ! La Rédemption s'accomplit, le si longtemps attendu, le Désiré des nations est venu ; selon la promesse, la Résurrection des morts est arrivée et nous voyons briller Celui que les bienheureux ont sans cesse appelé, Lui, Verbe incarné, notre Seigneur Jésus-Christ. 


INSTITUTION

Cél.   Qui, la veille de sa passion... 


ANAMNÈSE (Mémorial)

Cél.  Chaque fois que vous ferez ceci, vous le ferez en mémoire de Moi. Vous proclamerez ma mort, vous annoncerez ma résurrection, vous espérerez mon retour jusqu'à l'heure où Je reviendrai vers vous du ciel avec gloire.

Ch.   Nous confessons ta venue, nous proclamons ta lumière descendue du ciel pour éclairer notre intelligence. 

Cél.  Faisant le mémorial de son incarnation salutaire, la manifestation de sa divinité, de sa mort sur la croix, de sa résurrection de l'enfer et de son ascension au ciel. 


OFFRANDE

Cél.   Nous qui sommes à Toi, nous T'offrons ce qui est à Toi pour ceux qui sont à Toi, cette Offrande pure, cette Offrande raisonnable, cette Offrande non sanglante, et nous Te demandons et Te supplions : reçois cette Oblation sur ton autel d'en-haut des mains de tes anges... 


ÉPICLÈSE 


POST-ÉPICLÈSE 

FRACTION DU PAIN

Cél.  Nous croyons, Seigneur, à ton avènement et proclamons ta passion. Ton Corps est rompu pour la rémission de nos péchés, ton Sang est répandu pour la rédemption du monde. 


PRIÈRE DOMINICALE (Pater ou Notre Père) 


LIBERA NOS (Collecte du Notre Père)

Cél.  Délivre-nous, Seigneur, de la haine et de la jalousie féroces, restaure-nous dans l'innocence du premier homme, par ton Fils, né de la Vierge dans l'Esprit-Saint.

 Car c'est à Toi qu'appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, aux siècles des siècles.

Ts.     Amen. 


ÉLÉVATION DES DONS

Cl.    L’Ange du Grand Conseil S'est incarné de la Vierge, alléluia.

V.      Celui qui est assis sur les Chérubins S'est incarné, alléluia, alléluia. 


BÉNÉDICTION DES FIDÈLES

Cél. Dans ton amour insondable Tu plias les Cieux de la félicité, les amenant sur la terre inconsolable ; Tu manifestas ta divinité dans l'Enfant nouveau-né, ô Dieu de miséricorde insaisissable. Transforme aujourd'hui les lamentations de Rachel en contemplation de la béatitude des Innocents dans ton royaume.

Ts.     Amen. 

Cél.  Permets à ton peuple, à travers le désespoir de ce monde, de voir la Lumière de ton salut.

Ts.    Amen.


Cél.  Et, en cette vallée de larmes, de cueillir les fruits de paradis et de goûter à l'Arbre de vie

Ts.     Amen.


Cél. Et par l'intercession de tes innocents, avant que ayions formé une pensée ou prononcé le premier nous Te supplions de donner ton baiser de et de ressentir la chaleur lumineuse de ta présence intime

Ts.     Amen.


Cél.   Ô Toi qui vis et règnes avec ton Père et l'Esprit-aux siècles des siècles

Ts.      Amen.


COMMUNION

TRICANON

POSTCOMMUNION

Dia.  Mes bien-aimés frères, ayant reçu les saints, divins et immortels Mystères du Christ, demandons au Seigneur de demeurer en communion avec Lui, Lui qui pris aujourd'hui notre infirmité, prions le Seigneur.

Ts.     Accorde Seigneur.


Cél.  Fais, nous Te prions, Dieu tout-puissant, que ton Fils, Sauveur du monde, qui, en naissant, nous donne la naissance divine, nous accorde aussi l'immortalité, qui est de Te connaître, Toi et ton Fils et ton Saint-Esprit, un seul Dieu, aux siècles des siècles.

Ts.     Amen.


Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)