Disques et CD
  • Présentation
  • Liste
  • Commander
  • Sonothèque

La tradition liturgique orthodoxe donne une place centrale à la voix humaine, moyen par lequel l'Homme s'exprime et matérialise sa pensée.

Pour chanter sa louange à Dieu, le chrétien orthodoxe utilise donc sa voix, instrument privilégié, don de Dieu.

C'est par cette voix qu'il dit, au moment du baptême : "je me joins à l'Eglise du Christ."
C'est par cette voix qu'il peut bénir ou maudire le monde qui l'entoure.
C'est par cette voix qu'il peut entrer en harmonie ou briser l'harmonie.
C'est par cette voix qu'il nomme la Création.

Le chant liturgique orthodoxe a pour modèle la Sainte Trinité Elle-Même, qui a posé son empreinte au coeur de toutes les choses créées, dès l'origine.
Ainsi, l'homme est un être trinitaire corps-âme-esprit.
La parole est pensée-verbe-souffle.

On retrouve aussi le modèle trinitaire à la base même de l'organisation de l'Eglise du Christ : la Trinité est Un Seul Dieu en Trois Personnes ; l'Eglise est de la même façon unité dans la diversité : ell est harmonie des différentes communautés locales chantant chacune à sa façon le même Credo, la même confession de Foi. 

Le choeur orthodoxe est lui aussi construit sur ce modèle trinitaire : les deux, trois, quatre ou cinq voix chantent toutes la même louange sur des mélodies différentes mais qui sont harmonisées.
La vérité fondamentale qui ressort de ceci est que chaque personne a sa place et son rôle en ce monde, et que c'est en trouvant Qui nous sommes en vérité que nous entrons en résonnance avec Dieu et avec notre prochain et le monde cosmique.

Le chant liturgique est un puissant moyen de communion et de nettoyage : par lui on entre dans le Mystère posé dès la fondation du monde. Le monde naturel n'est-il pas lui aussi un choeur prodigieux, où l'on pressent cette Harmonie qui a sa source unique dans la Divine Trinité ?

Le chant liturgique porte la célébration des Mystères du Christ, car il est une prière ; il lui donne son souffle et aide le fidèle à entrer dans l'espace sacré où, comme le dit le chant de Grande Entrée, "toute chair humaine fait silence".

Pr Clément Heinish


Pour élaborer en français les chants de la liturgie orthodoxe selon l'ancien rite des Gaules restauré, Maxime Kovalevsky  (1903-1988) a utilisé la technique formulaire traditionnelle des anciens hymnographes. De ses recherches il avait déduit que, dans les grandes traditions chrétiennes, les compositions liturgiques sont toutes fondées sur les mêmes principes, et que leurs différences d'expression musicale sont dues en grande partie aux différences linguistiques. C'est donc à partir des tons ecclésiastiques grégoriens ou vieux russes qu'il a articulé les lignes mélodiques de ses compositions du cycle liturgique, construites en polyphonie a capella comme le veut la tradition orthodoxe.

Plusieurs enregistrements de chants liturgiques par le Chœur de la cathédrale orthodoxe Saint Irénée sont disponibles au lien suivant : 

Canal Youtube de Bruno Houver: http://www.youtube.com/user/brunohouver

Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)