4ème après PâquesLien vers Texte

4ème DIMANCHE APRÈS PÂQUES

Mgr Jean, évêque de Saint Denis

Je voudrais d’abord vous entretenir d’un passage de l'épître de saint Jacques :«Ne vous y trompez pas, tout don parfait et toute grâce excellente viennent d'en haut, du Père des Lumières qui est inchangeable et toujours le même».

La source de toutes les lumières est unique. Saint Jacques ne dit point :«Père de la Lumière»,mais«des lumières».Il ajoute immédiatement :«inchangeable».

Ces paroles nous sont particulièrement propices. Trop souvent nous écoutons ce slogan métaphysique :«Ce qui est multiple apporte le changement ; ce qui est un est stable».Et voici que l'Apôtre nous explique que Dieu est inchangeable parce qu'il est Un et que les multitudes de lumières, d'anges, de révélations n'altèrent en rien sa stabilité et son unité. Les lumières dans cette multitude ne sont ni contradictoires, ni opposées les unes aux autres, mais différentes. Saint Jacques nous découvre le mystère de l'Église : unité dans la multiplicité, sans crainte de cette multiplicité.

Venons-en, maintenant à l'Évangile. Au sein de son inépuisable richesse, je choisirai cette seule phrase :«Le Consolateur viendra et convaincra le monde de péché, de justice et de jugement. De péché parce qu'ils ne croient pas en Moi, de justice parce que Je M'en vais auprès du Père et que vous ne Me verrez plus, de jugement parce que le prince de ce monde est jugé».

«Il convaincra le monde de péché»: L'essentiel du péché pour le Christ, n'est ni la haine, ni la fornication ou un quelconque péché.«Parce qu'ils ne croient pas en Moi»,dira-t-Il en caractérisant le péché, parce qu'ils Me rejettent et qu'en Me rejetant, ils rejettent la volonté de mon Père, répétant ce que firent Adam et Ève lorsqu'ils écoutèrent le tentateur. Certes, nous sommes à présent libérés du joug du diable, mais ceux qui croient au Christ peuvent faire néanmoins le jeu de l'antéchrist.

Notre Seigneur ajoute un enseignement beaucoup plus étrange pour l'oreille: «De justice, parce que Je M'en vais auprès du Père et que vous ne Me verrez plus».Quelle est la liaison entre le départ du Christ que les Apôtres ne verront plus visiblement et la justice ? Est-ce parce que son œuvre est accomplie et qu'Il est digne d'être glorifié et de S'asseoir à la droite du Père, comme Fils de Dieu ? Oui, si l'on veut. Il est venu, Il a réalisé son œuvre, Il reçoit sa gloire. Mais est-ce juste que ses Apôtres qui L'ont suivi ne Le voient plus ? Pourquoi précise-t-Il :«Et que vous ne Me verrez plus». Qu'est donc cette justice punissant les disciples par l'absence de présence visible de leur Maître ? Ce dernier leur a pourtant affirmé qu'Il serait parmi eux et parmi nous, invisiblement jusqu'à la fin des temps. Que comprendre ?

Il faut lire ces paroles ainsi :

De justice, parce que Je vais auprès de mon Père pour vous envoyer l'Esprit Saint, que vous ne Me verrez plus visiblement parce que vous M’aurez en vous visiblement.

De justice, parce que de la religion extérieure vous passerez à la religion intérieure.

De justice, parce que si vous M'avez touché, vu, entendu de vos oreilles de chair, vous M’entendrez et Me toucherez désormais en vous-mêmes, dans votre cœur purifié. Nous viendrons, le Père, l'Esprit et Moi, et nous ferons en vous notre demeure.

De justice, parce que le premier péché étant accompli spirituellement, dans l'invisible, il est normal que Dieu descende parmi vous invisiblement, dans l'esprit du monde et l'esprit de l'homme.

De justice, parce que l'Esprit Saint lorsqu'Il viendra, ne vous transmettra plus l'enseignement du dehors, Il parlera en vous.

De justice, parce que le péché était l'extériorisation du monde, et que vous étiez soumis, après la chute, aux éléments cosmiques de la nature, à la force diabolique, aux puissances inférieures, victimes de votre corps, bien qu'étant aussi esprit. Il est juste, en vérité, que dans votre salut l'extérieur soit soumis à l'intérieur. Que votre regard d'hommes déifiés, ne cherche plus le Christ visiblement présent, qu'il plonge en vos cœurs et L'y cherche.

«Et de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé».Le démon est jugé parce que l'homme qui lui était soumis, trompé par lui, s'est libéré de lui en Christ. Tel est le contenu éblouissant de ces phrases mystérieuses. L'œuvre de l'Esprit Saint sera donc l'intériorisation de l'homme, son entrée en lui-même afin d'y rencontrer Dieu. L'Esprit Saint habite en vous, la totalité des temples extérieurs n'est que pour mener au temple intérieur, la manifestation de la grâce extérieure à la grâce intérieure.

En vous intériorisant, vous conquerrez la vertu de Dieu et son Divin Esprit jaillissant de vous, sanctifiera le monde. Amen !

Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)