Statuts de L'Eglise Orthodoxe De France

STATUTS DE L'EGLISE ORTHODOXE DE FRANCE


Union des Associations Cultuelles Catholiques Orthodoxes Françaises

Statuts établis à Bucarest et signés le 28 avril 1972

1- La doctrine de la Foi

Unie à l'Eglise des premiers siècles et aux Eglises Orthodoxes d'Orient dans les dogmes salutaires, l'Eglise Catholique Orthodoxe de France confesse ce que l'Eglise Orthodoxe Universelle confesse et rejette ce que l'Eglise Orthodoxe Universelle rejette.

2 - Dispositions générales

a) L'Eglise Catholique Orthodoxe de France comprend tous les croyants orthodoxes membres de l'Union des Associations cultuelles catholiques-orthodoxes françaises ;

b) L'Eglise Catholique Orthodoxe de France est organisée en Eglise autonome ; elle comprend les communautés religieuses de France et elle exerce sa sollicitude envers les Occidentaux orthodoxes d'autres pays qui font appel à sa juridiction.

Les problèmes religieux, cultuels et administratifs sont réglementés, dirigés et administrés par ses propres organes tout en sauvegardant l'unité dogmatique, canonique et cultuelle avec l'Eglise Orthodoxe Roumaine.

3 - Le Pouvoir canonique supérieur

a) Actuellement l'Eglise Catholique Orthodoxe de France, constituée en un diocèse autonome, reconnaît sa relation canonique avec l'Eglise Orthodoxe Roumaine et, comme pouvoir canonique supérieur, le Patriarche de Roumanie et le Saint-Synode de l'Eglise Orthodoxe Autocéphale Roumaine.

Cette reconnaissance du pouvoir canonique supérieur du Patriarche de Roumanie et du Saint-Synode de l'Eglise Autocéphale Roumaine n'engage en aucune façon et ne pourra engager l'Eglise Catholique Orthodoxe de France dans l'activité sur le plan intérieur ou extérieur de l'Eglise Autocéphale Roumaine.

L'Eglise Catholique Orthodoxe de France sauvegarde son autonomie dans ses problèmes spirituels et administratifs, ses coutumes et l'indépendance de ses intérêts nationaux.

b) Comme signe de l'amour et de l'union spirituelle avec son autorité canonique supérieure, elle reçoit le Saint Chrême de la part de l'Eglise Orthodoxe Roumaine.

4 - Le Rite

L'Eglise Catholique Orthodoxe de France célèbre l'ancien rite des Gaules et le rite byzantin contribuant par cela même à l'unité et à l'amour fraternel avec l'Eglise Orthodoxe Universelle.

5 - Administration de l'Eglise Catholique Orthodoxe de France

a) L'Eglise Catholique Orthodoxe de France maintient la liaison et consulte l'autorité canonique supérieure dans les problèmes dogmatiques, canoniques et cultuels qui dépassent sa compétence.

b) L'Eglise Catholique Orthodoxe de France, organisée en évêché autonome, est dirigée par un évêque.

c) L'Evêque dirige le diocèse avec un conseil épiscopal en se conformant aux règles apostoliques, à celles des Conciles œcuméniques, régionaux et locaux, ainsi qu’aux instructions des Pères de l'Eglise, obligatoires dans l'Eglise Orthodoxe.

d) L'Evêque est élu par les clercs et les représentants des laïcs du diocèse, obéissant aux règles canoniques et aux coutumes de l'Eglise Orthodoxe. L'Autorité canonique supérieure examine la canonicité du candidat élu et prend les mesures adéquates pour son sacre. La "Grammata" canonique d'installation en fonctions du nouvel Evêque sera émise par le Patriarche de l'Eglise Orthodoxe Roumaine.

e) En cas de décès de l'Evêque, le diocèse est dirigé, jusqu'à l'élection et l'installation d'un nouvel Evêque, par le Vicaire général avec le Conseil épiscopal.

f) L'Evêque doit être citoyen français. Il représente l'Eglise Catholique Orthodoxe de France devant les pouvoirs publics.

g) L'Évêque peut prendre part aux séances du Saint-Synode de l'Eglise Orthodoxe Roumaine, ayant une voix délibérative dans les problèmes de sa juridiction.

h) Durant l'office de la Sainte Liturgie et au cours des autres offices, l'Evêque évoque le nom du patriarche de Roumanie et les prêtres évoquent les noms du Patriarche de Roumaine et de l'Evêque.

i) Au fur et à mesure du développement de l'Eglise Catholique Orthodoxe de France et avec le consentement du pouvoir canonique supérieur, cette Eglise pourra être partagée en plusieurs diocèses ayant leurs Evêques respectifs.

6 - Dispositions finales

Ces statuts entreront en vigueur après leur approbation par l'Assemblée Générale de l'Eglise Catholique Orthodoxe de France et après la ratification par le Pouvoir canonique supérieur. Toute modification sera faite par la même procédure.

 

Pour le Conseil Episcopal et au nom de l'Assemblée Générale
de l'Eglise Catholique Orthodoxe de France (Unies des
Associations Cultuelles Catholiques Orthodoxes Françaises).

Site fondé par Père Guy Barrandon († 15 Octobre 2011)