Sacre de l’évêque Philippe de la Charité-sur-Loire | 6 & 7 février 2021

Le 11 novembre 1964, l’archiprêtre Eugraph Kovalevsky est sacré évêque, avec le nom et titre de Jean de Saint-Denis par l’archevêque Jean de Shangaï et de San Francisco (canonisé le 2 juillet 1994 par le synode de l’Église russe hors-frontières) et par l’évêque roumain Théophile Ionesco. L’Église Catholique Orthodoxe de France dispose alors de son premier évêque. Depuis son arrivée en France dans les années 1920 et jusqu’à sa naissance au ciel en 1970, l’évêque Jean a consacré sa vie à la renaissance de l’Église Catholique Orthodoxe de France dont il est père fondateur avec l’archimandrite Irénée Winnaert. Tous deux ont été canonisés en février 2020.

Le 11 juin 1972, le prêtre Gilles Bertrand-Hardy est à son tour sacré évêque Germain de Saint-Denis par trois hiérarques de l’Église orthodoxe de Roumanie : le métropolite Nicolas (Corneanu) du Banat, le vicaire patriarcal Mgr Antoine de Ploesti et Mgr Théophile, représentant du Patriarcat de Roumanie en Europe Occidentale.

Le 31 janvier 2016, l’évêque Benoît de Pau est sacré par l’archevêque Germain de Saint-Denis, primat de Église catholique orthodoxe de France et par l’évêque Cassien de Marseille sacré au sein du synode de l’Église russe hors-frontières.

Les 6 et 7 février 2021, en la cathédrale Saint-Irénée à Paris, le prêtre Philippe Forestier est sacré évêque de la Charité-sur-Loire par l’archevêque Germain et par l’évêque Benoit. Tel un fil d’or, se perpétue la transmission ininterrompue des sacrements depuis les temps apostoliques. L’Église Catholique Orthodoxe de France est aujourd’hui constituée de trois diocèses.

Évêque Philippe de la Charité-sur-Loire (à gauche)
Évêque Benoît de Pau (au centre)
Archevêque Germain de Saint-Denis, primat de l’Église (à droite)

A Ciel Ouvert TV a filmé l’événement

Visionner la vidéo du sacre de l’évêque Philippe de la Trinité-sur-Loire